fbpx
Qu'est-ce que le tencel ? Une fibre écologique - Louise Magazine

Zoom sur le Tencel : la fibre qui a tout bon

Par Julie

Chouchou des marques de prêt-à-porter éthiques, le Tencel connait également une popularité coissante dans le monde de la couture. Les fabricants et éditeurs de tissus sont de plus en plus nombreux à adopter cette fibre plébiscitée pour ses vertus écologiques : Meet Milk, Merchant and Mill, et tout récemment Atelier Brunette proposent leurs propres gammes de tissus tencel.

Il nous paraissait donc indispensable de vous présenter en détail cette fibre qui a le vent en poupe et de comprendre ce qui le rend si populaire. Suivez-nous, c’est parti !

Qu’est-ce que le Tencel ?

Tissu Tencel - Atelier Brunette
Tissu Tencel – © Atelier Brunette

Tencel et Lyocell

« Tencel » est une marque déposée par la firme autrichienne Lenzing pour désigner le lyocell. Autrement dit, Tencel est le nom commercial du lyocell. Et souvenez-vous, on en avait déjà parlé, le lyocell c’est…

Un cousin de la viscose !

Comme nous l’avions expliqué dans notre article intitulé La viscose et ses cousin(e)s, le lyocell est une fibre artificielle apparue dans les années 1990 comme une alternative à la viscose.

Le lyocell, comme la viscose, est fabriqué à partir de matière première naturelle : la cellulose. La cellulose est le principal constituant de la paroi des cellules végétales, et notamment du bois. Dans le cas du lyocell, la cellulose provient bien souvent de l’eucalyptus, ou d’autres arbres comme l’épicéa, le pin, ou encore le bouleau. On parle de « pulpe de bois ».

La cellulose n’étant est pas filable naturellement (c’est-à-dire qu’on ne peut pas en faire des fils), on utilise des procédés chimiques pour la transformer en fibre qui serviront à fabriquer les fils puis le tissu. C’est pour cela qu’on dit que c’est une « fibre artificielle ».

Fabrication du Tencel : de la forêt à la fibre
Fabrication du Tencel, de gauche à droite : forêt d’eucalyptus, copeaux de bois, pulpe de bois et fibre de Tencel

Si la viscose comme le lyocell sont fabriqués à partir de la même matière première, la différence se fait toutefois au niveau de sa culture de sa transformation.

Viscose vs tencel : pourquoi le Tencel est-il plus écologique ?

Une matière première issue de forêts gérées durablement

La pulpe de bois utilisée pour le Tencel provient de forêts certifiés par des organisations telles que FSC (Forest Stewardship Council) et PEFC (Programme Européen des Forêts Certifiées) qui garantissent la préservation de l’environnement ainsi que les droits sociaux des travailleurs.

Ce qui signifie, autres autres, qu’il n’y a ni pesticide, ni irrigation, ni destruction de forêts anciennes pour fabriquer du lyocell, contrairement à la viscose. Il faut savoir en effet qu’un tiers de la viscose produite dans le monde provient de forêts anciennes en voie d’extinction (source : earth.com).

Une production en cycle fermé sans produits toxiques

Pour dissoudre la cellulose, le lyocell utilise un solvant non toxique et recyclable : le NMMO. Contrairement à la viscose qui nécessite l’emploi d’un produit chimique très toxique et polluant (le disulfure de carbone CS2).

De plus, la production de fibres lyocell s’effectue en circuit quasi-fermé. Le solvant est récupéré à 99% et l’eau est également recyclée.  Là encore, c’est une différence majeure avec la viscose pour laquelle le disulfure de carbone n’est pas récupérable.

cycle de production du lyocell

Le procédé de fabrication du Tencel est donc une véritable révolution en matière d’environnement. La société Lenzig, pionnière dans ce domaine, a reçu pour ce procédé le « prix européen de l’environnement » décerné par l’Union européenne.

Enfin, le lyocell – comme la viscose d’ailleurs – est biodégradable du fait de sa composition naturelle 100% cellulosique.

Le Tencel est-il un tissu bio ?

Nous avons souligné toutes les qualités environnementales du Tencel. Pour autant, ce n’est pas un tissu « bio » et il ne peut pas être certifié GOTS.

La raison est simple, pour être certifié GOTS et être qualifié de « textile biologique », un tissu doit comporter plus de 95 % de fibres biologiques certifiées et moins de 5 % de fibres artificielles ou synthétiques. Or, par définition le lyocell est constitué de fibres artificielles… En revanche, un tissu mélangé, composé à 95% de laine et 5% de lyocell par exemple, pourrait bénéficier du label GOTS.

Autre élément dont il faut avoir conscience : bien que le processus utilisé pour produire les fibres de lyocell à partir de la pulpe de bois soit respectueux de l’environnement, les méthodes utilisées dans les étapes suivantes (filage, tissage, ennoblissement) varient d’un fabricant à l’autre et peuvent utiliser des procédés chimiques et traitements (en particulier lors de la teinture) qui ne sont pas toujours très écologiques !

Lyocell vs coton

Nous avons parlé des différences entre le Tencel et la viscose. Mais quid du coton ?

Comme nous l’avons souligné tout à l’heure, les arbres tels que l’eucalyptus nécessitent peu d’eau (donc pas de nécessité d’irriguer). Pas besoin d’utiliser de pesticides non plus. Ces arbres représentent par ailleurs une masse végétale beaucoup plus importante que les cotonniers, ce qui veut dire que pour produire du lyocell, la superficie à cultiver est bien plus petite que dans le cas du coton.

Comparaison coton - tencel pour un t-shirt
Source : Atelier Unes

Voici quelques ordres de grandeur :

  • Il faut moins de 1000 litres d’eau pour 1 kg de Tencel, et plus de 5000 litres d’eau pour 1kg de coton.
  • Un hectare cultivé produit 10 fois plus de tencel que de coton.
  • Bien qu’il existe entre les pays des variations importantes, on applique en moyenne 1 kg de pesticides pour chaque hectare de coton cultivé. Contre 0 pesticides pour le lyocell…

Les chiffres donnés ici concernent le coton traditionnel et non pas de coton biologique.

Tencel, la fibre qui a tout bon

Les nombreuses qualités du Tencel

Tissu tencel blush - Atelier Brunette

Maintenant que vous savez tout sur la fabrication du Tencel, parlons du tissu en lui-même et de ses propriétés. C’est un tissu qui a énormément de qualités :

  • absorbant et respirant, il régule la transpiration et neutralise les odeurs. Le Tencel absorbe 7% plus d’humidité puis la relâche rapidement. Cette propriété fait qu’il est presque impossible pour les bactéries de se développer sur cette fibre.
  • fluide, non transparent, avec un joli drapé
  • se lave facilement et s’adoucit au fur et à mesure des lavages
  • très doux et agréable à porter,
  • aspect soyeux,
  • bonne tenue des couleurs dans le temps

Que coudre avec du Tencel ?

L’offre en tissu à base de Tencel est de plus en plus large, en terme de couleurs, de poids, de tissage, ce qui permet de l’utiliser pour une multitude de projets : robes, jupes, tops, chemisiers mais aussi pyjamas / vêtements de nuits du fait de ses propriétés absorbantes et respirantes.

Avec des tencels un peu plus lourds ou mélangés à d’autres fibres comme le coton, le lin ou la laine, on peut réaliser des vestes, des pantalons, etc.

Les possibilités sont vraiment étendues et on peut sans problème réaliser une grande partie de sa garde-robe avec du Tencel. D’autant que c’est une fibre en plein essor dans l’industrie textile et que l’offre va sans aucu doute continuer à s’élargir.

Et vous, que pensez-vous du Tencel ? L’utilisez-vous dans vos créations couture ? Dites-nous tout !

Partagez l'article sur

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Vous aimerez aussi...

28 commentaires

  1. Merci pour sa synthèse simple, sobre et complètes. Très éclairant pour faire des choix de tissu. Quel est le symbole du lyocell sur les étiquettes indiquant la composition du tissu ?

  2. Je connais le tencel pour en acheter en vêtements tout faits depuis très longtemps (les trouver en magasin de tissus est très récent)…dont un vieux short Somewhere, que je ressors chaque été, et qui doit bien avoir 25 ans !!!Comme quoi c’est une matière solide !!! En revanche, c’est une matière qui ne tient pas chaud du tout et que je réserve à l’été, où elle est très agréable à porter par forte chaleur ; je ne la porte pas du tout en hiver, car elle est « froide »… à la différence du coton et de la soie qui régulent beaucoup mieux la température. Petite particularité : très souple et fluide à sec, mais matière toute raide au sortir de la machine à laver et s’assouplit à mesure qu’elle sèche.

  3. Tissu agréable à coudre et à porter un peu frais quand il y a du vent, d’entretien facile, dommage qu’il n’existe presque exclusivement qu’en uni.
    Je tenterais prochainement le jersey tencel

  4. J ai un souci avec le tencel
    Après lavage mon tissu est cassé il y a de telles traces qu’ il est impossible de porter ces vêtements
    Et pour vous qu’ en ai t il ?

    1. Bonjour Martine,
      De mon côté, je n’ai jamais eu ce genre de problème… peut-être une température de lavage trop élevée, je ne sais pas..

  5. Merci pour ces explications au top!
    J’ai cousu pas mal de tencel des Coupons Saint-Pierre l’été dernier et c’est vraiment un tissu agréable à coudre et surtout à porter!
    Et maintenant que je sais son histoire grâce a vous, je vais continuer à l’utiliser!

  6. Encore un article très intéressant à mettre en parallèle avec les articles de amandine chaque sur la viscose. Merci bcp 👌👌

  7. Bonjour l’équipe!
    Merci beaucoup pour ces articles très intéressants et qui nous aident à aborder la couture avec plus de conscience, de réflexion et de connaissance quant aux tissus qui passent entre nos mains. Pourquoi, comment, avec quoi…
    J’adore le Tencel! Fluide, lourd…et si sa fabrication pollue moins que la viscose, alors tant mieux! J’ai essayé de ne pas acheter de viscose pendant un temps mais honnêtement, pas évident du tout. J’essaie donc de me limiter…et de trouver des alternatives..quand c’est possible, ou bien je me laisse tenter si c’est un vrai coup de coeur!
    Enfin, mon objectif :coudre moins mais mieux 😉

    1. Bonjour Malika,
      On est entièrement d’accord avec vous. L’idée n’est pas de se culpabiliser à chaque fois qu’on utilise de la viscose ou un autre tissu, parce qu’effectivement c’est difficile de faire sans aujourd’hui… Notre objectif à travers cet article est avant tout d’essayer de vous informer au mieux, avec les données dont on dispose, et d’expliquer les différences entre le tencel et d’autres fibres.
      Coudre moins mais mieux, c’est aussi note mantra, on ne peut qu’adhérer à 200% ! 😉

  8. J’avais déjà entendu parlé du Tencel et de son caractère plus écologique que la viscose mais je ne savais pas pourquoi. Maintenant je sais grâce à votre article très complet.
    Étant débutante en couture et ayant encore beaucoup de loupés, je ne préfère pas m’attaquer à des tissus dont le prix dépasse les 12€ le mètre. Cependant mon objectif 2020 est d’améliorer ma technique et mes ajustements morphologiques pour pouvoir investir dans des tissus de meilleurs qualité et plus écologique. Donc je garde les infos de votre article dans un coin de ma tête pour mes futurs achats tissus. Merci.

    1. Bonjour Magali,
      Vous avez bien raison, pour débuter et s’exercer, c’est tout à fait normal de ne pas se lancer avec des tissus chers et précieux ! Vous pouvez par exemple faire une première version d’un patron dans un tissu basique et ensuite faire une seconde version dans un joli tissu, une fois que vous avez ajusté le modèle et que vous savez qu’il vous va ! Sachez aussi qu’il existe du tencel a des prix très accessibles, notamment chez Little Fabrics et aux Coupons Saint Pierre.

  9. Merci pour cet article passionnant !
    Avant de me mettre à coudre vraiment, j’achetais pas mal de vêtements chez ekyog, marque responsable qui utilisait du tencel depuis longtemps. C’est un tissu qui vieillit très bien !
    C’est donc assez facilement que je me suis tournée à nouveau vers cette fibre pour coudre une partie de ma garde robe. Je viens d’acheter un jersey tencel de meet milk au tombé incroyable !

    1. Merci pour cet article très complet! J’adore coudre et porter le tencel. En effet les marques que vous avez citées nous donnent un large choix de couleurs, mais restent dans de l’uni, j’ai l’impression… pas de beaux imprimés fleuris par exemple! savez-vous pourquoi?

      1. Bonjour Caroline,
        Excellente question, que l’on s’est posée aussi d’ailleurs… On enquête et on vous tient au courant si on arrive à avoir la réponse !

    2. Oui c’est un tissu qui résiste très bien au lavage et vieillit donc très bien. Meetmilk fait des Tencel sublimes, certes leur prix est élevé mais la qulité est au rendez-vous !

  10. Merci pour cet article de qualité ! J’utilise de plus en plus de tencel pour ses qualités écologiques mais aussi pour son rendu fluide et un peu lourd que j’aime beaucoup. Je vais bientôt tester le jersey tencel qui me fait bien envie aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter

Ne perdez pas le fil ! Chaque semaine, recevez les dernières actus, nouveautés et inspirations couture