fbpx
Quelle laine choisir pour le tricot ?

Quel type de laine choisir pour le tricot ?

Par Océane

La pelote de laine est au tricoteur ce que le pinceau est à l’artiste ! Et que vous soyez amateur ou bien confirmé, bien choisir sa laine relève souvent d’un défi. Pas de panique, on vous donne quelques conseils pour vous aiguiller dans votre choix.

Les différents types de fils à tricoter

Bien souvent, on associe la pelote à la laine. Mais ce qu’il faut savoir, c’est qu’il existe bien des fibres différentes pour tricoter, et pas seulement la très répandue laine de mouton. Parmi les plus réputées, on retrouve :

  • La laine acrylique : Celle-ci permet d’avoir un toucher plus délicat, parce que, c’est bien connu, la laine a tendance à gratouiller.
  • Le coton : Idéal pour les tricots de pièces estivales, mais glisse moins bien que les autres types de fibres.
  • La laine mélangée : Il s’agit de pelotes composées de plusieurs types de fibres différentes.
  • La laine vierge : Elle désigne de la pure laine de mouton.
  • La laine noble : L’alpaga, le mohair, l’angora et le cachemire font partie de ces fibres provenant d’autres animaux.

Pas d’inquiétude, vous ne serez pas perdue ! Toutes les pelotes ont une étiquette qui indique leur composition exacte, le grammage et la longueur de la laine. Vous n’aurez donc qu’à vous y référer si vous n’êtes pas sûr de votre choix. Nous recommandons particulièrement la laine à tricoter Phildar, et vous pourrez trouver sur leur site une multitude de pelotes diverses et variées, avec toute une palette de coloris). Il suffit de sélectionner les bons filtres lors de votre recherche en ligne sur le site, et le tour est joué !

Quelle laine quand on débute ?

Il est très tentant d’opter pour des pelotes fantaisies lorsqu’on veut se lancer dans un projet de tricot. Cependant, il est plutôt conseillé de s’abstenir et de jeter son dévolu sur une pelote de couleur unie et claire, qui permette de ne pas s’emmêler les aiguilles. À éviter à tout prix : le coton, qui glisse moins bien. Idéalement, le fil ne doit pas être trop fin, afin que vous puissiez facilement le manipuler.

Quelle laine pour quel projet ?

Le type de projet que vous prévoyez de faire entre également en jeu pour choisir la bonne pelote. Pour un pull par exemple, on privilégie une laine douce et solide, tout comme pour des chaussettes et une écharpe. Quant aux objets décos, le coton est plus indiqué, notamment pour les tapis. Par contre, tous les types de fils peuvent convenir pour  les plaids et les coussins.

Et si vous vous lancez dans un projet de tricot pour un bébé, alors attention à la laine qui gratte, car la peau des nourrissons est très fragile ! Il faudra penser à faire l’acquisition d’une pelote spéciale layette. Avant de vous jeter à l’eau, veillez à trouver un tutoriel qui s’adapte à votre niveau et qui ne soit pas trop difficile pour commencer. À vos aiguilles, prêt, partez !

Partagez l'article sur

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Un commentaire

  1. Toujours intéressée par vos articles très documentés, je m’étonne que vous recommandiez Phildar pour débuter.
    En effet, leurs laines sont de qualité modeste et vieillissent très mal, de plus leurs modèles sont souvent mal expliqués et avec de nombreuses étapes et coutures ce qui ne facilite pas la compréhension des débutants.
    Peut-être pouvez-vous recommander les laines et modèles Bergère de France. Les laines sont filées en France et elles sont de très belle qualité (résistent à l’usage, aux lavages, tricotage et détricotage et retricotage….) leurs modèles sont expliqués de façon très pédagogiques.
    C’est ma modeste expérience (45ans de tricot à mon actif – une vingtaine d’ouvrages par an)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter

Ne perdez pas le fil ! Chaque semaine, recevez les dernières actus, nouveautés et inspirations couture