fbpx
Histoire du maillot de bain

L’histoire sulfureuse du maillot de bain

Par Julie

Bikini ou une-pièce, le maillot de bain a bouleversé les codes vestimentaires des femmes. Cette pièce mythique et incontournable de notre dressing estival, insouciante, résolument féminine et souvent subversive, a fait plus d’une vague au cours de son histoire !

Comment et pourquoi le maillot de bain est-il devenu ce que l’on connait aujourd’hui ? Suivez-nous pour le découvrir…

Au commencement… Le bikini

osaïques de la série “Les Filles en bikini” (env. 300 ap. J.-C.) à la Villa del Casale, Sicile
Mosaïques de la série “Les Filles en bikini” à la Villa del Casale, Sicile

Si l’on cite souvent Louis Réard comme étant l’inventeur du bikini, son son origine est en réalité bien plus lointaine… Des vêtements ressemblant fortement à des bikinis ont en effet été découverts sur le site turc de Çatal Höyük, une ville néolithique fondée vers 7000 av. J.-C. !

Ci-dessus, les célèbres mosaïques de la Villa del Casale en Sicile, datant de 300 ap. J-C, présentent des femmes vêtues d’une culotte mini et d’un fin bandeau sur les seins.

Et après cela ? Plus de signe du moindre maillot de bain… Au Moyen-Age, l’eau est accusée de transmettre des maladies et l’on évite donc soigneusement toute trempette prolongée.

Les premiers costumes de bain

Femme en costume de bain - Harper's magazine, 1858
Femme en costume de bain – Harper’s magazine, 1858
Histoire du maillot de bain - Femmes en costumes de bain en 1898
Bain de mer – 1898

Il faut attendre le XVIIIe siècle pour que les bains de mer fassent leur apparition. Mais pas question de divulguer la moindre partie du corps féminin. Les femmes se baignent en chemise, puis en corset et pantalon bouffant. Vient ensuite le costume de bain de la Belle époque : charlotte pour protéger les cheveux et robe à manches longues.

Et comme il était mal venu d’être vu en tenue de bain, un dénommé Benjamin Beale a eu l’idée de créer des cabines de bain mobiles. On rentrait dans la cabine en tenue de ville et on se changeait pendant que la cabine était tirée vers l’eau par des bœufs ou des chevaux. Il était essentiel que la cabine empêche de voir les baigneurs depuis la plage. Une fois qu’on avait fini de s’amuser dans l’eau il suffisait d’hisser un drapeau pour signaler qu’il fallait ramener la cabine au sec.

Cabine de plage mobile - photo ancienne
Cabine de plage mobile - photo ancienne

Une amende et une pièce

En 1907, la nageuse australienne Annette Kellerman ose arborer une tenue moulante, sans manches, qui ressemble fort au maillot de bain 1 pièce que nous connaissons aujourd’hui. Annette Kellermann - Maillot de bain

Son audace lui vaut une belle amende et l’affaire fait les gros titres. Il faut dire qu’Annette est une jeune femme au caractère bien trempé !

Née avec les muscles des jambes atrophiés, elle doit porter des bretelles d’acier pour faciliter sa marche. Quand elle a six ans, son médecin lui recommande de pratiquer la natation pour stimuler ses jambes. À l’âge de 13 ans, elle a tellement nagé que ses jambes sont presque aussi robustes que la normale. Deux ans plus tard, elle maîtrise toutes les nages et gagne sa première compétition de natation.

À 19 ans, elle se démarque également en tentant la traversée de la Manche à la nage. Les nageurs sont autorisés à nager nus, tandis qu’Annette Kellermann est contrainte de porter une combinaison. Au bout de dix heures de nage dans une eau à 11 °C, elle abandonne la course. La même année, elle participe à la traversée de Paris à la nage avec sept autres concurrents masculins.

Pour maximiser ses performances en natation, Annette Kellermann porte une combinaison moulante qui dévoile ses bras et ses jambes. C’est cette combinaison qu’elle arbore en 1907 sur la plage de Boston et qui lui vaut d’être arrêtée.

L’incident, très médiatisé, lance la mode du maillot de bain une-pièce et démocratise la natation pour les femmes

Tout baigne…

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, les villes de Cannes, Deauville et Saint Tropez deviennent des stations balnéaires en vogue auprès de l’aristocratie. Petit à petit, le maillot rétrécit : les manches raccourcissent, le pantalon remonte…

Un policier en civil mesure le maillot de bain d’une femme sur une plage de Washington en 1922.
Un policier en civil mesure le maillot de bain d’une femme sur une plage de Washington en 1922.
Femmes en maillots de bain en 1925
Femmes en maillots de bain en 1925

Les bains de mer se démocratisent avec Le Front populaire et ses congés payés en 1936. Ils permettent à davantage de Français de profiter des vacances à la mer, jusque là réservée aux plus aisés.

La guerre du plus petit maillot de bain du monde

En 1932, le couturier parisien Jacques Heim conçoit un maillot de bain deux-pièces, composé d’une culotte-short taille haute qui cache le nombril. Son nom : Atome en référence au plus petit élément sur Terre pour désigner “le plus petit maillot de bain du monde”. Il remplace le maillot-gaine en laine tricotée, qui pesait 500 grammes lorsqu’on l’enfilait et plus de trois kilos lorsqu’on ressortait de l’eau…

Les stars de Hollywood – et les pin-up – le popularisent dans les années 1940. Sans le savoir, Jaques Heim vient de lancer une véritable bombe à retardement…

Maillot de bain "atome" de Jacques Heim

L’explosion, c’est à un certain Louis Réard qu’on la doit. Ingénieur automobile, il gère également la boutique de lingerie de sa mère à Paris “Les Folies Bergères”. En observant les femmes sur la plage retrousser leur maillot de bain pour optimiser leur bronzage, Louis Réard a l’idée de créer un maillot de bain qui dévoile le nombril. Il sera “encore plus petit que le plus petit maillot du monde” : la guerre avec Jacques Heim est déclarée !

Le 5 juillet 1946, Réard présente sa création à un concours organisé à la piscine Molitor. Mais avant de parler du concours, revenons quelques jours en arrière : le 1er juillet 1946, les américains ont fait exploser une bombe, une vraie, aux îles Marshall, dans l’atoll de bikini plus précisément… Vous nous voyez venir ? Réard veut marquer les esprits : son maillot s’appellera donc “bikini, la première bombe an-atomique ». Un jeu de mots du meilleur goût vous en conviendrez…

Le maillot fait tellement scandale que Réard ne trouve pas de modèle qui ose porter sa création pour le concours. Il finit par embaucher Micheline Bernardini, une danseuse nue du Casino de Paris. Pour souligner à quel point le nouveau maillot de Réard comporte peu de tissu, il est vendu contenu dans une boîte de la taille d’une boîte d’allumettes.

Bikini inventé par Louis Réard
Photo prise le 5 juillet 1946 à la piscine Molitor à Paris d’une candidate à l’élection de la plus jolie baigneuse portant un bikini créé par Louis Réard.

En publicitaire avisé, Louis Réard fait réaliser un extravagant véhicule de “réclame” par le carrossier Chapron : une voiture-bateau, mi cabriolet, mi “Chris Craft” (un bateau de luxe), avec tous les détails nautiques tels que ancre, hublots, mât de pavillon, chaumards et taquets d’amarrage, sirène de brume, et un cockpit arrière servant de présentoir à un ravissant équipage de jeunes filles en bikini. Le véhicule fait la tournée des plages et intègre même les caravanes du Tour de France !

S’il a ses adeptes, le bikini attire les foudres partout en Europe et dans le monde. Il est interdit sur les plages espagnoles, belges, italiennes. La France est partagée : banni de la côte atlantique, le sulfureux maillot de bain est autorisé en Méditerranée.

Le bikini popularisé par les stars

♫ Sur une plage, il y avait une belle fille
Qui avait peur d’aller prendre son bain
Elle craignait de quitter sa cabine
Elle tremblait de montrer au voisin
Un, deux, trois, elle tremblait de montrer quoi ?

Son petit itsi bitsi tini ouini, tout petit, petit bikini
Qu’elle mettait pour la première fois… ♫♩

Il faut attendre 1953 pour que le bikini reçoive un coup de pouce qui va faire décoller sa popularité. A 19 ans, Brigitte Bardot accompagne son mari Roger Vadim au festival de Cannes et se prête à une séance photo sur la plage du Carlton. Elle y pose en bikini blanc à fleurs. Certes ce n’est pas un Réard, mais tout le monde ne parle que de ça ! En 1956, c’est sur grand écran que BB affole les hommes dans un bikini blanc devenu culte dans “Et Dieu créa la femme”.

A quelques brassées de là, dans le premier volet de la saga James Bond, Ursula Andress sort elle de l’eau elle aussi dans un bikini blanc.  La tendance est lancée !

Brigitte Bardot en bikini - Festival de Cannes en 1953
Brigitte Bardot sur la plage de Cannes en 1952
Ursula Andress - Bikini
Le célèbre bikini d’Ursula Andress dans James Bond contre Dr No en 1963

Même Pamela Anderson avec son fameux maillot rouge une pièce dans “Alerte à Malibu” ne parviendra pas à détrôner le bikini. Mais l’appel du rétro n’est jamais loin et aujourd’hui, les culottes hautes et le maillot une-pièce reviennent en force. Qu’il soit taille haute ou basse, bandeau ou triangle, une-pièce ou deux, le maillot de bain n’a certainement pas fini de faire des remous !

Partagez l'article sur

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter

Ne perdez pas le fil ! Chaque semaine, recevez les dernières actus, nouveautés et inspirations couture