Lycra, élasthanne et spandex : il va y avoir du sport !

Qu'est-ce que le lycra, l'élasthanne, et le spandex ? Louise magazine

Suite à la série d’articles sur les maillots de bain, je vous propose de faire un zoom sur le Lycra. Tout le monde connaît son nom sans savoir réellement de quoi il s’agit. On utilise par exemple souvent le terme de « tissu lycra » pour désigner un tissu spécial maillots de bain. Or, le Lycra n’en est qu’un composant minoritaire (moins de 20% en général). Et par ailleurs, son usage ne se limite pas au rayon maillots de bain !

Sans parler du fait que le Lycra possède d’autres dénominations qui contribuent à semer la confusion dans notre esprit… Mais pas de panique, on vous explique tout ça en détail.

Quelle est la différence entre Lycra, spandex et élasthanne ?

Malgré des noms différents, Lycra, spandex et élasthanne désignent en réalité la même matière. Il s’agit d’une fibre synthétique dérivée du polyuréthane, connue pour son incroyable élasticité.

Alors pourquoi utiliser trois termes différents pour désigner la même chose ? Voici l’explication :

  • Élasthanne est le terme générique le plus couramment utilisé en Europe
  • Spandex est également un terme générique employé principalement aux Etats-Unis et dans d’autres régions du monde (en dehors de l’Europe). Contrairement à une idée largement répandue, spandex n’est donc pas une marque (contrairement à Lycra !). Pour la petite histoire, le terme « spandex » qui est un anagramme de « expands »(s’étendre ou s’étirer en anglais) a été utilisé à l’origine par DuPont pour désigner le Lycra pendant son processus de développement.
  • LYCRA® est la marque déposée par la société DuPont. C’est l’une des fibres élasthanne les plus fiables et les plus performantes du marché.

L’histoire explosive du Lycra

Le Lycra® a été développé par la société DuPont Corporation dans les années 1950. Il s’agit d’une très ancienne entreprise américaine fondée en 1802 par Éleuthère Irénée du Pont de Nemours pour fabriquer de la poudre à canon ! (et oui on est loin des maillots de bain…). DuPont est progressivement devenu l’un des plus grands groupes industriels de chimie. Au XXème siècle, l’entreprise a été pionnière dans le développement des matières synthétiques, avec la découverte du Nylon, du Néopène, du Téflon, du Kevlar et enfin du Lycra.

Si la fibre Lycra® a bel et bien été inventée par DuPont, elle n’aurait cependant pas existé sans le polyuréthane dont elle est un dérivé. Ce dernier a fait son apparition dans les années 1930 dans l’Allemagne nazie. On le doit à Otto Bayer, chimiste chez IG Farben, qui cherchait alors une alternative au caoutchouc. Outre sa grande élasticité, son aptitude à absorber la chaleur et l’énergie cinétique (le mouvement) ont grandement contribué à l’intérêt et au succès de ce polymère.

Otto Bayer a inventé le polyuréthane
Otto Bayer fait une démonstration de son invention : le polyuréthane

Après la seconde guerre mondiale, IG Farben est démantelé dans le cadre de la politique de dénazification. La firme allemande avait en effet soutenu financièrement le gouvernement nazi qui lui fournissait en échange de la main d’oeuvre pas chère (des prisonniers de guerre…). IG Farben a notamment financé le camp de Monowitz-Buna, l’un des trois grands camps du complexe d’Auschwitz. L’une des filiales d’IG Farben a par ailleurs développé le Zyklon B utilisé pour l’extermination des juifs dans les chambres à gaz.

Fin de l’histoire pour IG Farben donc, mais pas pour le polyuréthane qui est exporté vers les États-Unis en 1953, juste après le démantèlement de la firme allemande. Après plusieurs années de recherche, Joseph C. Shivers, scientifique chez DuPont, parvient à mettre au point la fibre spandex. Appelée « Fibre K« , elle prendra ensuite le nom de Lycra®.

Bobinage des fils de Lycra
Production de fibres de Lycra – E.I. du Pont de Nemours & Company

A quoi sert l’élasthanne ?

Ses principales propriétés

La particularité du Lycra est sa grande élasticité : il peut s’étirer jusqu’à 5 à 8 fois sa taille habituelle et retrouver son état d’origine, maintes et maintes fois. Mais il possède également bien d’autres avantages :

  • c’est une matière qui ne se froisse pas,
  • il résiste à l’eau, au chlore, à la moisissure et aux bactéries ;
  • le Lycra a un toucher doux et soyeux, il est donc très agréable à porter,
  • il est résistant à la chaleur. Même s’il subit une exposition prolongée au soleil, il ne se déforme pas. De ce fait, le Lycra a rapidement été reconnu comme un excellent complément aux fibres synthétiques sensibles à la chaleur comme le polyester et le nylon.

Les différents usages du Lycra

Tissu haute performance COOLMAX® AIR x LYCRA® développé par Invista
Tenue de running en tissu haute performance COOLMAX® AIR x LYCRA® développé par INVISTA

Le Lycra est employé dans une grande variété de tissus mais n’est jamais utilisé seul. Il est toujours mélangé à d’autres fibres synthétiques ou naturelles afin d’augmenter leur élasticité globale. Si vous êtes attentive à la composition des tissus que vous achetez, vous constaterez qu’il est très fréquent d’y trouver un faible pourcentage d’élasthanne. Ajouté à du polyester, du coton ou de la laine par exemple, il apporte du confort à un vêtement en le rendant plus ou moins extensible. Si vous voulez coudre un jeans slim ou avec une coupe ajustée, vous devrez par exemple opter pour un denim contenant de l’élasthanne.

On retrouve par ailleurs l’élasthanne en proportions plus importantes dans les vêtements près du corps. C’est le cas en particulier pour les vêtements de sport (vélo, gymnastique, yoga, etc.), les maillots de bain ou encore les sous-vêtements (boxers, culottes, et chaussettes aussi !). L’élasthanne permet à ces vêtements conçus pour être portés très près de la peau d’être bien ajustés tout en offrant une grande liberté de mouvement.

Le lycra fait son cinéma

La motion capture, ou capture de mouvement en français, est une technologie qui permet d’enregistrer les mouvements d’une personne ou d’un objet, et de les reproduire dans un environnement virtuel. C’est une technique employée au cinéma ou dans les jeux vidéos.

L’acteur enfile une combinaison en Lycra qui épouse parfaitement toutes les parties de son corps. Des capteurs sont placés sur le combinaison à des endroits stratégiques du corps, les articulations par exemple. Les mouvements des capteurs sont ensuite enregistrés pour être ensuite retranscrits sur une réalisation virtuelle. Les producteurs de films peuvent ainsi créer des personnages en trois dimensions d’un incroyable réalisme.

combinaison en lycra pour motion capture - Le Seigneur des Anneaux

L’impact environnemental et sanitaire des fibres élasthanne

Où et comment est fabriqué le Lycra ?

Le Lycra est une fibre synthétique, ce qui signifie que tous ses composants sont créés en laboratoire. Il est composé à plus de 85% de polyuréthane.

Il existe 4 façons de fabriquer du Lycra, mais la plupart de ces méthodes ont été presque entièrement abandonnées. Aujourd’hui 95% de la production mondiale d’élasthanne repose sur une seule et même méthode connue sous le nom de filage en solution sèche. C’est un processus complexe, composé de multiples réactions chimiques.

La société DuPont possède des usines dans plus de 90 pays. Si la production a d’abord été localisée aux Etats-Unis, aujourd’hui les plus gros producteurs et exportateurs d’élasthanne sont les pays asiatiques : Chine, Corée du Sud, Inde, Pakistan… Les Etats-Unis gardent toutefois une part importante de la production.

Une fibre innovante mais pas écologique

Le processus de fabrication de l’élasthanne est controversé à cause de ses impacts environnementaux et sanitaires. La production d’élasthanne implique en effet l’utilisation de solvants et de produits chimiques dangereux pour l’environnement et la santé.

Par ailleurs, le Lycra tout comme les autres fibres synthétiques non biodégradables telles que le polyester ou le nylon, est responsable de la pollution plastique des océans et des rivières. A chaque lavage, ces fibres libèrent des microparticules qui sont finissent dans les cours d’eau.

Les solutions pour réduire notre impact

Pour limiter les dégâts, on suit les conseils d’Alexander Nolte et Oliver Spies. Ces deux surfers allemands, traumatisés en apprenant que leurs combinaisons polluaient les océans, ont créé l’ONG Stop ! MicroWaste. Sur leur site, ils livrent quelques conseils simples :

  • Lavez vos vêtements à 30°C
  • Aérez vos vêtements et nettoyez les tâches à la main pour éviter de multiplier les lessives,
  • Diminuez la vitesse d’essorage,
  • Utilisez un programme de lavage court.

Les deux amis ont également mis au point un sac de lavage appelé Guppyfriend qui permet de limiter la propagation de microfibres synthétiques dans l’eau. Plus de 90% des résidus plastiques seraient retenus  par le sac d’après ses deux créateurs.

Voilà pour les conseils pratiques ! J’espère que cet article vous aura été utile et que le Lycra n’a désormais plus de secrets pour vous. Comme d’habitude, n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé en commentaire. A très vite les Louisettes !

10 Commentaires

  • Bonjour,
    Je tenais à vous présenter notre boutique Tissus Lionel nous sommes spécialisés dans la vente de tissu de la marque Lycra depuis + de 30 ans.
    Nous disposons du plus grand choix de lycra uni ou imprimé nous avons plus de 1000 références en ligne sur notre boutique en ligne et encore plus de référence dans l’un de nos 3 showrooms Parisien n’hésitez pas à découvrir notre boutique en ligne d’ailleurs nous offrons jusqu’à 6 échantillons afin de pouvoir tester la qualité de nos tissus.

  • Bonjour, super l’article! est ce que vous avez une revue des sites qui vendent de l’elasthame et leur qualité. Je serais super intéressé de me faire un maillot mais je ne sais pas où me fournir en tissus! Merci

    • Merci Nicole, j’essaye effectivement de documenter le plus possible les articles de ce type et j’aime partager ce que je découvre. Je trouve que l’histoire des tissus est tellement passionnante ! Merci encore de votre gentil message 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.