Coudre une marinière : tout ce qu’il faut pour se jeter à l’eau

Hisse et oh matelot ! Aujourd’hui, nous prenons le large. Mais dites-moi, vous n’avez pas la tenue réglementaire, où est votre marinière ?

Avant de souquer les artimuses, il va falloir bobiner la canette ! Patron, tissu, LOUISE vous livre tous les ingrédients indispensables pour coudre une marinière et jouer les starlettes lors de votre prochain week-end à Deauville.

Ouvrez bien vos écoutilles… Mais avant de vous jeter à l’eau, voici une petite question pour vous :

A quoi reconnait-on une marinière ?

Vous allez me dire : trop facile, la marinière c’est comme le zèbre, on la reconnait à ses rayures.

Les rayures du zèbre
Je n’ai pas résisté à l’idée de mettre une photo de bébé zèbre. C’est presque aussi mignon qu’un chaton non ?

Mais pour être plus précis, il faut revenir quelques 160 ans en arrière, à l’époque où les matelots portaient le « tricot bleu de service courant » sous leur vareuse. La marinière, dont les rayures étaient censées aider à repérer plus facilement un homme tombé à la mer, obéissait alors à des règles très précises définies dans le décret du 27 mars 1858.

Ainsi, elle comportait sur le devant et le dos 20 rayures bleues larges de 10 mm espacées de 20 mm, et sur les manches, 14 rayures bleues espacées de 20 mm. Ses manches trois-quarts ne devaient pas dépasser de la vareuse et son encolure évasée montait au ras du cou. Sa longueur devait être suffisante pour couvrir le bas du dos lorsque le matelot se penchait vers l’avant. Enfin, sa coupe près du corps évitait qu’elle soit accrochée lors des manœuvres.

L’âge du capitaine

Et maintenant un petit test pour vérifier que vous avez bien suivi :
Sachant que le bateau a 5 ans de plus que le nombre de rayures sur le corps de la chemise du capitaine, et que le capitaine a le double de l’âge du bateau, quel est l’âge du capitaine ?
Fastoche…(réponse en bas de l’article)

Revenons-en à notre marinière. A ce stade, on sent bien que vous ramez un peu… Heureusement, certain(e)s ont déjà planché sur le sujet. Allez, suivez le patron !

Nos 5 patrons préférés pour coudre une marinière

Sympa, la marinière de Stéphane Plaza

Sabrina, du blog New York avec toi, propose un pas à pas détaillé en vidéo pour confectionner une marinière en une heure chrono.

Le tuto* vidéo de Sabrina : comment réaliser sa propre marinière ?

* testé et approuvé par le roi de l’immobilier, Stéphane Plaza himself. 

Vous trouverez également sur son blog les indications pour reproduire gratuitement le patron et le décliner pour toute la famille :

Simple comme Jussie, la marinière de Blousette Rose

coudre une marinière - patron Jussie de Blousette Rose
© Blousette Rose

La marinière Jussie

  • Marque : Blousette Rose
  • Tailles : du 36 au 48
  • Marges de couture : non comprises
  • Format : Patron PDF à télécharger
  • Prix : 10,00 €
Patron Jussie - dessin technique

Notre avis : On adore cette version simple et élégante de la marinière, avec sa coupe ajustée et ses petits boutons à l’épaule.

Confortable, la marinière vue par Marisa de MLM patrons

coudre une marinière - patron le confortable de MLM patrons
© mlm patrons

Le Confortable

  • Marque : MLM patrons
  • Tailles : S/M/L/XL/XXL
  • Marges de couture : non comprises
  • Format : Patron PDF à télécharger
  • Prix : 4,00 €
Patron marinière Confortable - dessin technique

Notre avis : Un patron facile à coudre et à décliner dans de multiples versions : en marinière (bien sûr !), en pull ou encore en blouse décontractée.

Osiris, le divin patron de I AM Patterns

coudre une marinière - patron Osiris - I am Pattern
© I am Pattern

La marinière Osiris

  • Marque : I AM Patterns
  • Tailles : 36 à 46
  • Marges de couture : comprises
  • Format : Patron pochette ou PDF
  • Prix : 12 € (PDF) / 16 € (pochette)
Patron marinière Osiris - I am Pattern

Notre avis : I AM Patterns revisite avec talent et originalité la célèbre marinière : encolure carrée, jolis boutons et manches façon kimono lui apportent beaucoup de style.

Aime comme marin d’eau douce (patron Aime comme Marie)

"couture
© aime comme Marie

Aime comme marin d’eau douce

  • Marque : Aime comme Marie
  • Tailles : S/M/L/LL
  • Marges de couture : comprises
  • Format : Patron pochette
  • Prix : 14,00 €
Patron Marin d'eau douce - dessin technique

Notre avis : Marie nous ravit encore une fois avec cette marinière façon liquette à la coupe joliment cintrée. On s’imagine déjà faire des ronds dans l’eau, notre chapeau de canotier sur la tête.

Choisir le bon tissu pour coudre une marinière

Qui dit marinière, dit bien évidemment rayures. Le choix de votre tissu marin dépend du patron que vous avez sélectionné et de l’effet que vous souhaitez :

  • pour une marinière près du corps, optez pour un jersey relativement léger et extensible.
  • pour une version plus ample et confortable, façon sweat, choisissez un jersey avec de la tenue et peu d’élasticité.

Afin de vous aider dans votre choix, LOUISE a mouillé le maillot ! Voici donc notre sélection de tissus pour confectionner votre marinière :

Tissus marin pour coudre une marnière

  1. Maille coton et modal rayée blanc/marine/rouge | The Sweet Mercerie
    Laize 140 cm – 220 g/m² | 12,90 €/m
  2. Tissu jersey marin marine et écru | Vêtement marin broderie
    Laize 174 cm – 280 g/m² | 12,64 €/m
  3. Maille marinière lurex doré St Armel | Un chat sur un fil
    Laize 168 cm – 155 g/m² | 19,00 €/m
  4. Maille marinière en coton biologique | Fil Etik
    Laize 170 cm – 170 g/m² | 19,50 €/m
  5. Jersey rayures | Tissus.net –
    Laize 155 cm – 200 g/m² | 10,95 €/m
  6. Jersey rayé lurex fond marine – Motif personnel
    Laize 140 cm | 15,00 €/m

Prévoyez environ 1,50 m de tissu (laize de 140 cm). Pensez à vérifier la laize du tissu que vous avez choisi et à consulter sur le patron le métrage indiqué pour votre taille.

Coudre une marinière : combien ça coûte ?

On récapitule :
– Patron : de 4 € à 16 € selon les patrons et le format choisi
– Tissu marin : de 11 à 19,50 €/m x 1,50 m soit 16 € à 29 € de tissu
Au total, notre marinière fait-main coûte donc entre 20 € et 45 €.

Se jeter à l’eau

Vous avez trouvé le patron de vos rêves, le tissu à rayures qui le rendra irrésistible : tous les ingrédients sont donc réunis pour coudre une marinière MA-GNI-FAÏQUE ! Il ne vous reste plus qu’à dompter votre machine à coudre (ou encore mieux, votre surjeteuse…).

La bonne nouvelle, c’est que la marinière est un vêtement facile à coudre. La seule difficulté tient en réalité à la nature du tissu : le jersey. Mais n’ayez crainte moussaillon, cette maille redoutable n’aura bientôt plus aucun secret pour vous. Notre article sur les 5 choses à savoir pour coudre du jersey devrait vous permettre d’arriver à bon port.

Dernier conseil : pensez à soigner les raccords, notamment au niveau des coutures de côté. Les rayures du dos doivent êtres parfaitement alignées avec celles du devant. Bah oui, c’est évident, mais je me suis dit que c’était bon de le rappeler quand même. Des fois qu’il y ait parmi vous quelques têtes en l’air…

A présent, il ne nous reste plus qu’à lever l’ancre et à vous souhaiter bon vent ! 

Réponse à l’énigme du capitaine : 50 ans (20 rayures + 5 = 25.  Le bateau a donc 25 ans. Soit 25  x 2 = 50 ans pour le capitaine)

Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque semaine les dernières actus, nouveautés et inspirations couture.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.