5 choses indispensables à savoir pour coudre du jersey

Coudre du jersey - 5 astuces et conseils

Coudre du jersey paraît compliqué, en particulier lorsque l’on débute en couture. Et pourtant, il sert à la fabrication d’un vêtement on ne peut plus simple et universel : le tee-shirt !

Le jersey est également le chouchou des créatrices de mode. Coco Chanel a été la première à le mettre à l’honneur dans ses collections à travers l’incontournable marinière.

Que vous soyez couturière débutante ou chevronnée, vous ne pouvez donc pas passer à côté de cette jolie maille. Alors si la perspective de coudre du jersey vous effraie, suivez nos conseils. Créer des vêtements confortables et tendance deviendra alors un vrai jeu d’enfant.

 1 – Quel fil utiliser pour coudre du jersey ?

Le fil polyester classique convient tout à fait à la couture du jersey.

Vous pouvez également utiliser du fil mousse. Élastique, doux et résistant, il convient particulièrement à la couture de vêtements près du corps qui doivent allier solidité, élasticité et confort. Sa grande douceur en fait aussi un allié idéal pour les vêtements de bébé et un ennemi implacable des coutures qui grattent.  Volumineux, il vous permettra également de réaliser de jolies coutures décoratives.

Sur votre machine à coudre, vous pouvez installer le fil mousse aussi bien dans la canette que dans l’aiguille. De par son élasticité, le fil mousse nécessite moins de tension qu’un fil polyester. Faites un test afin de régler correctement la tension du fil avant de vous lancer.

Sur votre surjeteuse, installez le fil mousse dans les boucleurs et abaissez la tension des disques qui reçoivent le fil mousse.

2 – Quelles aiguilles choisir pour coudre du jersey ?

Quel que soit le fil choisi, vous devrez utiliser des aiguilles « jersey » ou « stretch ». Leur pointe arrondie est spécialement conçue pour glisser entre les mailles du tissu. Veillez à sélectionner la taille d’aiguille adaptée au poids de votre tissu : de 70 pour un jersey fin à 90 pour un jersey épais.

Pour réaliser un ourlet ou une surpiqûre sur du jersey, utilisez des aiguilles double spéciales stretch. Ces aiguilles permettent d’obtenir sur l’endroit deux coutures parallèles qui créeront une jolie finition, et sur l’envers un point zigzag rendant la couture élastique.  Il existe deux écartements : 2,5 mm et 4 mm.

  • Pour des coutures fines, sur de la lingerie ou des vêtements bébé, choisissez l’écartement 2,5 mm.
  • Dans les autres cas, optez pour les aiguilles doubles de 4 mm.

Si vous avez un doute, testez les deux types d’aiguilles sur votre tissu pour avoir une idée du rendu. Ajustez également la tension du fil et la longueur du point jusqu’à obtenir un résultat satisfaisant.

3 – Comment éviter que le jersey se déforme pendant et après la couture ?

Le jersey étant extensible, certaines opérations comme la pose d’une fermeture éclair, la couture de boutonnières, la réalisation d’une broderie, ou encore la finition de l’encolure d’un vêtement en jersey s’avèrent plus délicates que sur des tissus chaine et trame. Par ailleurs, certaines coutures ont tendance à se déformer au fil du temps et des lavages si elles ne sont pas correctement soutenues.

Pour pallier ces différents problèmes, il existe une solution simple : l’entoilage.  Il en existe plusieurs types, adaptés aux différents usages que nous venons de citer :

  • L’entoilage spécial pour tissus extensibles (Vlieseline H609) : c’est un entoilage léger à maille tricotée qui possède une grande élasticité dans les deux sens (chaîne et trame). Il apporte du maintien au tissus extensibles sans pour autant les priver de leur élasticité. Il se présente en rouleaux de 75 cm de largeur et est vendu au mètre. De par ses dimensions, il convient aussi bien à la fixation de grandes pièces que de petites pièces. Vous pouvez l’utiliser par exemple pour renforcer le tissu au droit d’une fermeture-éclair, d’une boutonnière, d’œillets ou encore de boutons pressions.
  • Le ruban d’entoilage (aussi appelé Stabilmanche) : il s’agit d’une bande de biais thermocollante de 12 mm de large (vendue par 5 m de longueur) comportant un fil de chaînette sur toute sa longueur. Le Stabilmanche est très pratique pour soutenir les encolures ou empêcher la déformation du jersey au droit des coutures d’épaule, des emmanchures ou des bords coupés dans le biais. La couture reste bien plate et ne se déforme pas au fil du temps et des lavages.
  • Si vous souhaitez entoiler temporairement votre tissu jersey pour y réaliser une broderie ou un ourlet, vous pouvez utiliser un entoilage hydrosoluble (Solufix) ou déchirable (Brod’thermocollant).

4 – Quels points choisir pour coudre du jersey à la machine ou à la surjeteuse ?

Comme toutes les mailles, le jersey est délicat à coudre du fait de son élasticité qui doit être conservée pendant la couture. La surjeteuse est idéale car elle permet d’assembler tout en finissant les bords du tissu et en gardant l’élasticité de la couture. Mais si vous n’en possédez pas, sachez que vous pouvez réaliser une couture extensible avec n’importe quelle machine à coudre.

Les points à utiliser pour coudre du jersey à la machine à coudre

Comme nous venons de le dire, il est tout à fait possible de coudre du jersey sans surjeteuse.

Avant de vous lancer dans l’assemblage de vos différentes pièces en jersey avec votre machine à coudre :

  • Listez les coutures qui doivent rester élastiques (encolure, bas de manches) : elles devront impérativement être réalisées avec un point extensible
  • A l’inverse, les coutures qui ne doivent pas se déformer (coutures aux épaules, couture des côtés) seront réalisées tout simplement au point droit.

Le point le plus simple pour assembler des tissus extensibles est le point zigzag.  Vous le trouverez sur toutes les machines à coudre. Configurez-le de manière à avoir un zigzag étroit et long (largeur 1 à 2 mm, longueur 3 à 4 mm) qui ressemble au point tricot extensible.

Sur des machines plus sophistiquées, vous trouverez également d’autres points extensibles :

  • Le point tricot extensible (aussi appelé point stretch ou point extensible) : c’est l’équivalent du point droit pour les tissus extensibles. Pour l’utiliser, prévoyez des marges de couture plus importantes que d’habitude pour éviter que le tissu ne glisse ou ne soit entraîné par les griffes sous la plaque d’aiguille. Une fois la couture réalisée, recoupez les surplus de couture aux ciseaux pour les réduire à 0,5 ou 1 cm. Le jersey ne s’effilochant pas, vous pouvez laisser le tissu à cru.
  • Le point overlock : ce point assemble et surfile les tissus extensibles en une seule et même étape. Il se compose d’un point droit le long de la ligne de couture et d’un point zigzag pour finir le bord du tissu.

Les points à utiliser pour coudre du jersey à la surjeteuse

Pour toutes les coutures d’assemblage, utilisez le point surjet 4 fils de votre surjeteuse. Réalisé avec les deux aiguilles de la surjeteuse et les deux boucleurs, c’est un point souple et solide qui permet de coudre et de surfiler en une seule étape.

5 – Comment réaliser de jolies finitions sur du jersey ?

Surfilage

Sachez que le jersey possède une grande qualité : il ne s’effiloche pas ! Il n’est donc pas nécessaire de le surfiler.

Evidemment, si vous utilisez une surjeteuse ou le point overlock de votre machine à coudre, vos pièces seront de toutes façons surfilées au moment de l’assemblage. Mais si vous cousez le jersey avec un point zigzag ou un point tricot extensible, vous pouvez parfaitement laisser le tissu à cru.

Ourlets

Pour un ourlet simple, réalisez un repli et piquez à l’aiguille double ou avec un point décoratif large de la machine à coudre pour maintenir et surfiler le repli de l’ourlet.

Si vous possédez une recouvreuse, utilisez le point de recouvrement double. Il est équivalent au point réalisé avec une aiguille double mais le réglage du différentiel évite au tissu de gondoler, ce qui n’est pas toujours le cas avec la machine à coudre.

Enfin, sur un jersey fin, un roulotté à la surjeteuse sera du plus bel effet ! C’est l’occasion d’utiliser de jolis fils décoratifs : les fils mousse dont nous avons parlé plus haut, mais aussi les fils métalliques ou à broder.

Surpiqûres

Vous pouvez réaliser des surpiqûres à l’aide d’une aiguille double stretch, d’un point décoratif large de votre machine à coudre ou d’un point de recouvrement (si vous possédez une recouvreuse).

Pour une surpiqûre simple, utilisez le point chaînette de votre surjeteuse.

BONUS : SOS Louisette en détresse

Le jersey gondole

Si vous constatez que le tissu gondole au moment de la couture, diminuez la pression du pied presseur ou cousez avec le double entrainement si votre machine possède cette fonction. Si le problème persiste, positionnez de l’entoilage hydrosoluble le long de la ligne de couture pour stabiliser le tissu.

Le tissu n’est pas bien entraîné ou fait du sur-place au départ de la couture

Glissez une feuille de papier de soie ou de papier sulfurisé sous votre jersey. Le papier entraînera votre tissu avec régularité et vos coutures seront propres.

Le tissu est avalé par la machine

Même astuce que précédemment, placez une feuille de papier de soie ou papier sulfurisé sous le tissu et le tour est joué !

Voilà pour les conseils. Il ne vous reste plus qu’à passer à l’action !

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.