fbpx

8 patrons pour coudre l’indispensable petite robe noire

Par Julie

A propos de la petite robe noire, Christian Dior disait qu’elle “est un élément essentiel de la garde-robe d’une femme”. Evidemment, on ne peut qu’être d’accord avec lui ! Classique ou audacieuse, simple ou glamour, pratique ou séductrice, la petite robe noire fait sans aucun doute partie des pièces incontournables du dressing féminin.

Sans jamais commettre de faux pas, elle s’adapte aux convenances de son charme naturel et se transforme au gré des accessoires qui l’habillent. Courte ou longue, droite ou virevoltante, la petite robe noire n’a qu’une seule exigence : celle d’une coupe parfaite.

Devenue un symbole d’élégance dans les années 1920 grâce à Coco Chanel, elle incarne une certaine idée de la féminité. La sobriété de sa coupe et de sa couleur est à l’opposé de la mode ornementale et colorée de l’époque. Elle est l’arme parfaite des femmes qui font de la simplicité une élégance ultime.

Si une femme est mal habillée, on remarque sa robe, mais si elle est impeccablement vêtue, c’est elle que l’on remarque

Alors évidemment, ça nous parle sur le mag ! On vous a donc préparé une sélection de patrons – à la coupe parfaite, ça va sans dire – pour réaliser votre petite robe noire. Parmi les 1001 interprétations de cette pièce iconique et intemporelle, nous avons choisi de sélectionner 8 modèles qui ont marqué l’histoire de la petite robe noire.

La robe droite fluide

Inspiration : la Ford de Chanel

Le 1er Octobre 1926 fait date dans le monde de la mode. C’est ce jour là qu’apparaît pour la première fois dans la revue américaine Vogue, une robe noire toute simple en crêpe de chine, manches longues, coupe droite, arrivant au genou. Elle est signée Coco Chanel.

Le scandale provoqué est alors à la mesure du succès escompté : d’une part parce que la robe était courte pour les critères de l’époque ; d’autre part à cause de sa couleur jusque là réservée aux domestiques et aux veuves.

Mais le célèbre magazine en est convaincu, cette petite robe noire épurée surnommée la Ford de Chanel sera le nouvel “uniforme des femmes qui ont du goût”.

Le couturier Paul Poiret dira que Gabrielle Chanel inventé la “pauvreté du luxe”. Symbole d’élégance et de modernité, la robe noire devient rapidement un classique incontournable, accessible à toutes les femmes.

Notre choix de patron : la robe Daphné de Joli Lab

Une ligne droite épurée, ceinturée à la taille, des manches longues, une encolure ronde ras du cou, un tombé fluide et de jolis petits détails : on retrouve l’esprit de la “Ford de Chanel ” dans le patron Daphné signé Joli Lab.

Blouse ou robe Daphné
  • Marque : Joli Lab
  • Niveau de couture : 2/5
  • Tailles : du 34 au 46
  • Format : PDF ou pochette
  • Prix : 10 € / 15 €
  • #robedaphne
Patron robe Daphné - Joli Lab

La robe fourreau

Inspiration : Audrey Hepburn dans Breakfast at Tiffany's

Il y celles qui prennent leur petit déjeuner en pyjama, et puis il y a Audrey Hepburn… 

New York à l’aube, la 5ème avenue est silencieuse, un taxi s’arrête devant la boutique Tiffany et Audrey Hepburn en descend, vêtue d’une robe fourreau noire pour aller, en toute simplicité, prendre son petit-déjeuner. Cette tenue, mythique dans l’histoire du cinéma, est l’œuvre du couturier Hubert de Givenchy qui a imaginé une robe en satin sur-mesure pour l’actrice.

La robe fourreau donne le ton de sa personnalité glamour à l’extrême dès le début et revient à plusieurs reprises dans le film, accessoirisée différemment, prouvant que l’essence même de la petite robe noire est de changer de style selon l’humeur !

Notre choix de patron : Ludmilla de Maison Fauve

Avec Ludmilla, on s’éloigne un peu de la robe en satin d’Audrey Hapburn tout en gardant l’essence  : une coupe épurée près du corps qui apporte ce côté glamour et ultra-féminin. Maison Fauve nous livre finalement une version moderne et contemporaine de la robe fourreau : toujours aussi sexy mais bien plus confortable grâce à son tissu maille.

Robe en maille Ludmilla
  • Marque : Maison Fauve
  • Niveau de couture : intermédiaire
  • Tailles : du 34 au 52
  • Format : pochette
  • Prix : 16,90 €
  • #robeludmilla
Patron robe Ludmilla - Maison Fauve

La robe bustier

Inspiration : la "revenge dress" de Lady Diana

Le 25 juin 1994, c’est dans une sublime robe noire drapée que Lady Di se rend à la soirée caritative annuelle donnée par Vanity Fair. Courte, dévoilant les épaules et accessoirisée d’une traîne légère et d’un énorme collier de perles, cette création est signée de la designer de mode grecque Christina Stambolian, qui l’avait imaginée trois ans auparavant. La robe était restée au fond du dressing de la princesse, jusqu’à ce fameux soir.

Si cette robe est à ce point iconique, c’est parce qu’elle sonne comme une réponse aux aveux d’infidélité du prince Charles, révélés la veille dans les journaux. Voilà près de deux ans que l’ex-Altesse royale est séparée de son époux, mais le royaume tout entier découvre à ce moment-là la relation adultérine entretenue par le Prince Charles avec Camilla Parker Bowles. 

C’est donc une femme libre qui fait son apparition ce soir-là, dans une petite robe noire qui va marquer à tout jamais les esprits : les journaux l’appelleront la “revenge dress”.

Notre choix de patron : le 913 de DP Studio

La “revenge dress” version 2020, pour nous c’est sans aucun doute la robe bustier 913 de DP Studio.

On adore cette robe élégante aux lignes ajustées et sobrement affirmées. Son bustier baleiné est complété d’une jupe évasée soulignée par deux grands plis qui lui apportent une belle ampleur. So chic !

Robe bustier à godets 913
  • Marque : DP Studio
  • Niveau de couture : expert
  • Tailles : du 36 au 48
  • Format : Pochette
  • Prix : 16,90 €
  • #le913
Patron le 913 - robe bustier DP Studio

La robe noire dos-nu

Inspiration : la robe au décolleté vertigineux de Mireille Darc

C’est sans doute l’une des robes noires les plus mythiques du cinéma français. Dans Le grand blond avec une chaussure noire, Mireille Darc porte une robe dont la banalité du recto est inversement proportionnelle à la sensualité du verso.

Mireille Darc raconte qu’elle voulait marquer les esprits avec cette robe :

«Il y a huit jours de tournage pour mon rôle et je me dis que ce n’est pas beaucoup. Comment on va pouvoir se souvenir de moi ? Donc je cherche et je me dis qu’il faut que je me trouve quelque chose de formidable car à cette époque là, il n’y a pas de costumière.» 

L’actrice décide alors de solliciter son ami et créateur Guy Laroche. Ce que ce dernier lui concocte ce jour-là va dépasser toutes les espérances de la jeune femme et lui permettre de rendre son apparition tout simplement culte. 

Pourtant, au premier jour de tournage, Mireille Darc avoue avoir eu peur de ce parti pris : 

«J’ai dit à Yves (le réalisateur Yves Robert) : je ne t’ai pas montré la robe avec laquelle je veux tourner cette scène, je vais te la faire voir. Je suis arrivée sur le plateau et il y a eu un tel silence… Tout le monde s’est arrêté et je me suis dit : je me suis plantée… » 

La suite de l’histoire, on la connaît. Elle conserve la robe, fait tourner la tête de Pierre Richard, ainsi que celle du public. Et décroche le titre de plus belle chute de reins du cinéma français !

Notre choix de patron : la robe Atelier Charlotte Auzou

Avec un décolleté moins spectaculaire que celui de Mireille Darc mais certainement plus facile à assumer, notre choix se porte sur le joli dos-nu V d’Atelier Charlotte Auzou.

Vous connaissez le concept des patrons de Charlotte : à vous de combiner le patron du haut (en l’occurence le dos-nu) avec le patron de jupe que vous souhaitez pour créer votre robe sur-mesure et tenter de rivaliser avec Mireille !

Dos-nu V
  • Marque : Atelier Charlotte Auzou
  • Niveau de couture : intermédiaire
  • Tailles : du 36 au 48
  • Format : PDF
  • Prix : 6 €
  • #marobeateliercharlotteauzou
Patron de haut dos-nu V - Atelier Charlotte Auzou

A suivre...

Restez avec nous, demain, on .vous présentera la suite de nos inspirations et des patrons pour coudre la petite robe noire… Peut-être avez-vous déjà une idée des autres égéries qui ont marqué l’histoire de cet incontournable de notre dressing ?

Partagez l'article sur

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Vous aimerez aussi...

2 commentaires

  1. J’attendais la suite avec impatience, mais elle ne semble pas avoir été publiée!!! C’est dommage, je trouve que c’est un très bon format d’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter

Ne perdez pas le fil ! Chaque semaine, recevez les dernières actus, nouveautés et inspirations couture