Entre nous : Louise Mag & Instagram en quelques chiffres

Vous vous posez certainement plein de questions sur le fonctionnement d’un magazine comme Louise : comment choisit-on les sujets d’articles ? Est-ce que les marques nous payent pour parler d’elles ? Est-ce qu’on reçoit des cadeaux de la part des marques ? Le magazine est-il notre activité principale ? Combien de temps met-on à préparer un article ? Combien de personnes lisent nos articles chaque jour ? etc.

Pour répondre à toutes ces questions et partager avec vous, sans filtre, les coulisses du magazine, voici une nouvelle rubrique qui s’intitule « entre nous ».

Et comme nous avons passé aujourd’hui la barre de 7000 abonnés sur Instagram, pour ce premier article d’une longue série à venir, j’aimerais partager avec vous ce que ce chiffre m’inspire…

7 000 abonnés sur Instagram, c’est bien mais ça reste un chiffre modeste comparé au nombre d’abonnés qu’ont certaines blogueuses ou marques reconnues dans l’univers de la couture. Or aujourd’hui, tout le monde a l’œil rivé sur les compteurs d’Instagram. Ils sont un indicateur de notre cote de popularité, et même de notre valeur.

Pour vous montrer à quel point c’est le cas, voici une petite anecdote. Il y a quelque temps, une marque nous a contacté en nous demandant de faire un tuto pour eux. On devait utiliser leurs produits et suivre une thématique imposée. Il se trouve que j’avais déjà réalisé un tuto pour cette même marque quelque temps auparavant sans rien demander en échange (j’avais même payé les fournitures de ma poche…). Cette fois-ci, j’ai donc osé évoquer l’idée d’être rémunérée pour le faire, dans la mesure ça nous demande 2 à 3 jours de travail.

Voici ce que la marque m’a répondu : « Nous sommes prêts à offrir une rémunération à partir d’un certain nombre d’abonnés instagram. Dans votre cas, nous fonctionnons sur le principe de dotation matériel offert sans rémunération ».

Tout récemment, à un événement auquel j’étais invitée pour le magazine, une attachée de presse m’a dit « c’est incroyable, il y a des blogueuses qui ont moins de 10 000 abonnées sur Insta et qui veulent être payées pour écrire un article ».

Alors excusez-moi mais qui accepte de travailler gratuitement ?! Euh nous, en fait, c’est vrai ça… Mais qui a décidé qu’il fallait 10 000 abonnés Instagram pour mériter d’être payé pour son travail ?

Vous êtes déjà entré dans une boutique en disant « dites-donc, j’ai regardé votre nombre d’abonnés Instagram et vous en avez moins de 10 000, donc je vais prendre cet article mais je ne vais pas le payer » ?!

La réalité, c’est que n’importe qui peut avoir demain 10 000 abonnés, et même 100 000 abonnés sur son compte Instagram, Facebook ou autre. Des abonnés, ça s’achète… C’est moche et je doute fortement que ça se fasse dans le milieu de la couture (tant mieux d’ailleurs…). Mais je trouve navrant que certaines personnes s’arrêtent à ce chiffre là pour juger de la valeur de notre travail.

Un indicateur qui me parait déjà plus pertinent est le nombre de like et de commentaires sur chaque post relativement au nombre d’abonnés. Car c’est ce qui traduit l’engagement de la communauté et permet de se faire une idée plus juste de la pertinence du contenu proposé par un influenceur. Même si ça ne fait pas tout…

Par ailleurs, il faut distinguer les instagrammeuses qui ont toute leur communauté sur Instagram et les blogueuses qui ont également une communauté sur leur blog. Ce qui est le cas aussi pour Louise Magazine. Alors puisqu’il faut donner des chiffres, voici ceux qui comptent pour nous.

Chaque jour, entre 3000 et 4000 passionné(e)s de couture vont sur notre site et lisent nos articles. Un tiers de nos lecteurs ou lectrices arrivent sur le magazine après avoir tapé une requête sur Google et tombent sur un article qui répond à leur question ou à leur recherche. La moitié vient de Pinterest où notre compte draine plus d’1 million de visiteurs par mois.

Apporter des inspirations, des conseils, de l’information, voilà ce que nous faisons depuis plus de 15 mois sur le magazine. Tous nos efforts sont focalisés, non pas sur le fait d’augmenter notre nombre d’abonnés Instagram et d’atteindre le seuil fatidique où nous serons peut-être dignes d’être considérés par certains, mais sur la qualité du contenu proposé sur le magazine pour nos lectrices. Et c’est d’ailleurs ce qui nous réunit avec Perrine. Le goût d’écrire, de transmettre, de raconter de belles histoires, et de rassembler autour de la couture.

Chaque article nous demande plusieurs jours de travail. Entre le choix du sujet, la recherche d’informations, l’écriture, le choix des visuels, la mise en forme de ces visuels, la mise en forme générale de l’article, la relecture et la publication de l’article… Le fruit de ce travail : 10 223 Louisettes sont abonnées à ce jour à notre newsletter et viennent chaque semaine lire nos articles.

Mais finalement peu importe tous ces chiffres. Ce qui nous touche et nous démontre que tout ça a de la valeur, ce sont tous les messages et les commentaires que vous prenez le temps d’écrire pour nous dire à quel point vous aimez le magazine. Et ça, croyez-moi, ça vaut tous les abonnés Instagram du monde…

Alors merci les Louisettes !! Et un bisou à nos 7000 abonnées Instagram qu’on aime de tout notre cœur et qui, on l’espère, ne nous tiendront pas rigueur de ce petit billet d’humeur…

36 Commentaires

  • J’apprécie beaucoup votre magasine, j’apprécie la liberté de ton, on ne sent pas pris en otage par une marque ou une autre. Cela me permet de me retrouver dans vos articles et j’apprécie la transparence dont vous faites preuve en nous expliquant comment vous travaillez. Alors, merci

    • Merci beaucoup Anne !! Et tant mieux si vous ne vous sentez pas prise en otage par une marque, c’est ce qu’on essaye de faire : rester libre et l’esprit ouvert sur tout ce qui se passe dans l’univers couture, et vous laisser faire votre choix en fonction de vos affinités et de vos envies.

  • Merci pour tous vos articles ! votre magazine est toujours agréable, bien écrit et très intéressant. Merci donc Julie et Perrine pour ces petits moments de lecture axés sur mon sujet favori : la couture !!

  • Oui, cet article est vraiment l’occasion pour moi de vous remercier de tout ce que vous publiez : je me régale à chaque fois ….et pourtant, jusqu’à présent, je n’avais encore jamais posté de commentaires !

    Un grand merci encore !

  • Merci pour cet article très intéressant et félicitations pour le super travail que vous faites. Vos articles sont de qualité, un plaisir à lire.

  • Cela fait bien longtemps que je me dis « quand même, vu le temps que je passe sur Louise Magazine, il faudrait quand même que je laisse un petit commentaire… ». Cet article est l’occasion rêvée !
    L’année dernière, trois choses ont changé dans ma vie : 1) je me suis acheté une surjetteuse 2) ma soeur m’a fait découvrir votre magazine, que je visite désormais au moins une fois par semaine 3) je suis tombée enceinte. Et je me suis lancée dans un défi fou : coudre toute la garde-robe de mon bébé ! Pour le moment, mission réussie, il ne porte que du fait-maison… Petite aventure que je raconterais bien dans un blog un de ces quatre d’ailleurs… (pour lister toutes les erreurs que j’ai faites et permettre à d’autres de ne pas les refaire ! 🙂 )
    Autant dire que certains articles m’ont été extrêmement utiles : coudre le jersey, tutos bébés, explications sur les différents tissus… combien de marques de fournitures et de patrons découvertes grâce à vous !
    Moi qui ne suis pas sur Instagram ni sur aucun réseau social, je suis navrée d’apprendre que certains prétendent monnayer le travail des autres en fonction de leur nombre d’abonnés. Et je rejoins les autres commentaires à 100% : vos articles sont géniaux, de grande qualité et sur des sujets variés et toujours intéressants : un immense merci et j’espère que vous pourrez continuer à vous développer !

    • Ouah merci Aude pour ce message adorable !! ça fait chaud au cœur ! Et surtout c’est vraiment chouette de voir que nos articles sont utiles. Un immense merci à vous ❤

  • Etant moi-même bloggeuse (mariage), je comprends O combien représente le travail pour penser, structurer et rédiger un contenu qualitatif, utile et nouveau, et que cette qualité ne se mesure pas au nombre d’abonnées sur les réseaux… Merci pour votre transparence, merci de nous apporter toujours plus d’éclairages couture, merci pour le temps consacré à rendre toujours plus riche la communauté couture. Je ne commente pas assez souvent, même si je me dis souvent « tu devrais ! », mais le cœur y est <3 Bref, en un mot d'une seule petite abonnée reconnaissante (… et pas du tout fan des RS) : MERCI.

    • Effectivement certains ne se rendent pas compte de la quantité de travail et du temps passé pour écrire un article de blog. En tous cas, merci beaucoup pour ce chouette message, c’est adorable d’avoir pris le temps d’écrire !

  • Je suis ravie de lire à chaque parution les articles de Louise. J’apprends toujours quelque chose, je découvre des personnes, des idées.
    Et qui sait, si avec le temps vous ne deviendrez pas un magazine papier !
    Bref, continuez comme ça.

    • Merci beaucoup Christelle, ça nous fait super plaisir ! Pour le magazine papier, ce n’est pas prévu pour le moment, mais qui sait ?!

  • Bravo pour vos articles de fond et de qualité que je dévore !!
    Il y a une vraie place pour Louise Magazine dans la communauté couture.
    Arrêtons cette course à la performance et vive la couture slow!

  • Ce sont des questions intéressantes auxquelles vous ne répondez pas. Travaillez-vous gratuitement ? Les articles que vous publiez sont-ils sponsorisés ? Quelle est votre indépendance ? Qui êtes vous ? Pourquoi ce magazine ?

      • Bravo pour ce travail acharné ! La reconnaissance des lecteurs est déjà là et cest ce qui compte. Maintenant ce serait bien que les marques en prennent conscience car ce boulot mérite un reconnaissance pro !

  • bravo et continuez…
    les chiffres.. peuhhh comme vous dites, ça s’achète !
    vive notre petite ou grande communauté couture pour le plaisir de partager, s’aider, se motiver, s’inspirer, se faire guider, apprendre !

    • Merci Marie-Sophie, entièrement d’accord avec vous sur le plaisir de partager et de s’aider, c’est ça une communauté, et peu importe sa taille !

      • Merci pour votre travail ! J’apprécie beaucoup les sujets traités avec efficacité. Vous savez rendre le magazine simple et intéressant. Je n’ai rien trouvé de tel. Merci encore.

  • Je suis sans doute naïve, mais j’ignorais ce fonctionnement ! Je suis fan de vos articles, quand je cherche des idées je viens par ici! Instagram oui, mais pas que! Vive Louise Magazine !

  • Je blogue pour le plaisir, et je sais combien de temps un article qui semble simple peut prendre (du coup je ne publie pas souvent par manque de temps). J’apprécie donc tout le travail fait pour nous apporter des articles de qualité, intéressants et toujours bien illustrés. Et je ne pratique pas encore la couture, je me suis abonnée pour me motiver. Votre magazine y contribue grandement (promis, je vais bientôt sortir ma machine de sa boîte).

  • Merci pour cette petite mise au point.. et cette transparence …
    Pour moi le plus important que ce soit sur un blog ou sur IG … c’est d’etre vrai dans ses propos…
    Peu importe le nombre de followers …
    Merci pour vos articles de qualité et vos supers tutos
    Continuez comme ça 👍

    • Merci Hélène, pour nous c’est important aussi et c’est d’ailleurs pour ça qu’on a voulu aussi créer cette rubrique, pour encore plus de transparence sur le fonctionnement d’un blog ou d’un magazine comme le nôtre.

  • Merci Julie (et Perrine) pour cet article novateur qui casse un peu les idées reçues. très sincèrement, les chiffres ne sont que des chiffres, et personnellement passer la barre des 10K me permet juste de pouvoir glisser des liens dans mes story – ça ne m’a pas ouvert plus de portes, loin de là. Et je ne me sens pas plus influenceuse qu’une autre. Mais le fait est là : certaines marques ne regardent que les chiffres, et certains comptes sont découragés quand des publications sont moins likées ou ont moins commentaires… et alors ? Ne sommes nous pas tout simplement libres de publier ce que nous voulons ? Détachons nous de ce diktat des chiffres qui pollue les relations

    • Merci Clotilde. Entièrement d’accord avec toi : l’important est de parler de ce qui nous touche et de ce qui nous plait avant tout. Mais à partir du moment où on veut transformer un blog ou un site en une véritable activité professionnelle et donc le monétiser, les choses se compliquent… parce que malheureusement ce diktat des chiffres existe bel et bien. Et encore, je pense que dans le milieu de la couture, c’est le monde des bisounours à côté de la beauté ou de la déco…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.