Interview de deux beaux gosses de la couture : David et Olivier

Interview des créateurs de patrons les BG, David et Olivier

Nous sommes en 2018 après Jésus-Christ. Toute la blogosphère couture est occupée par des femmes… Toute ? Non ! Car un duo d’irréductibles couturiers résiste encore et toujours à la suprématie féminine… J’ai nommé David et Olivier alias les BG (Beaux Gosses).

Ces deux-là sont tombés dans la marmite de la couture pour des raisons purement pratiques (c’est bien les mecs ça 🙂 ) : David avait besoin de rideaux pour son appart et Olivier de costumes pour sa troupe de comédiens. L’histoire de leur rencontre, vous la connaissez certainement déjà puisque tous deux ont participé à l’émission Cousu Main animée par Cristina Cordula. Quelques mois plus tard, ils lançaient leur marque de patrons pour hommes : les BG.

Aujourd’hui, je vous emmène donc à la rencontre d’Olivier et David, que j’ai eu le grand plaisir d’interviewer. Ah la la mes Chéries, ça va être MA-GNI-FAÏK !

Comment êtes-vous tombés amoureux de la couture ?

D: J’ai commencé le plus bêtement du monde en faisant les rideaux de mon premier appart quand j’ai débuté ma carrière de Prof dans le Nord de la France. Je suis rentré dans la couture par le côté utilitaire un peu comme on le fait pour le bricolage. Il faut fixer une tringle, on achète une perceuse, il fallait des rideaux, j’ai acheté une MAC !

J’ai très vite accroché. J’ai été guidé par Carmen (ma belle-mère, pas la gagnante de Cousu Main !!) pour réaliser mes premières cousettes… des petites robes Burda Easy pour ma chérie ! C’était vraiment cool de la voir porter un vêtement qu’on vient de coudre. Après ça a été par palier, un nouveau projet était souvent l’occasion d’acquérir une nouvelle technique…c’est comme ça que les progrès sont venus .

O: C’est mon métier de comédien qui m’a amené à coudre: J’avais une troupe. Nous jouions des classiques. Il fallait des costumes. Les premiers résultats étaient « expérimentaux » ( ;o))) et puis, ça s’est affiné. J’ai fini par adorer ça.

Parlez-nous des BG : qu’est-ce qui caractérise votre marque et vos patrons ?

O: En lançant les BG on était tout à fait d’accord sur l’idée de créer des patrons modernes qui renouvellent ce qui est dispo sur le marché.

D: On a bossé énormément, on a complété nos compétences pour pouvoir proposer des coupes contemporaines que nos client(e)s auront envie de voir porter par leur Beau Gosse.

O: J’avoue que j’ai souvent ramé pour trouver des patrons pour hommes dans l’air du temps. Je devais tout reprendre ou bien changer tellement de choses qu’il était plus simple d’en créer un moi-même. En fait, pour David comme pour moi, la naissance des BG vient d’un besoin (très égoïste) de de trouver de beaux patrons de couture pour nous !

D: Avec notre vécu de couturiers amateurs, on s’attache à expliquer le plus clairement possible et à faciliter le montage de nos vêtements. L’idée c’est aussi de pouvoir proposer des cousettes adaptées aux différents niveaux de couture. Mais la couture homme fait parfois peur ! Des filles ont parfois cousu des choses super techniques pour elles et hésitent à se lancer… on leur explique que les techniques sont les mêmes….il faut foncer !

O: Go! Go! Gooo!

Pantalon chino Le Culotté | 17 €

Chemise l’Elégant | 17 €

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

D: On est tous les deux des éponges à tendances, on est toujours en recherche et en analyse de ce qui sort :  magazines, belles boutiques, et les incontournables réseaux sociaux (pinterest, IG) qui sont une mine pour observer ce qui se coud tout autant autour de nous qu’autour de la planète.

O: On s’envoie régulièrement des photos de vestes ou de pantalons qui nous plaisent. De vrais gamins devant leur liste de Noël. Bref, on s’amuse beaucoup. Mais, très sérieusement. 😊

Qu’est-ce que Cousu Main a changé pour vous ?

D: Il faut bien reconnaître que Cousu Main a changé pas mal de choses. Sans Cousu Main il n’y aurait pas eu la rencontre entre nous, c’est quand même cela qui est à l’origine du projet.

O: Dire que nous devions, tous les deux, faire la saison 2!!!! Et puis, on s’est retrouvé sur la 3. Nous devions nous rencontrer pour créer les BG!!!

D: En plus, dans Cousu Main, on aiguise son sens créatif, on apprend à travailler vite mais c’est avant tout un stage intensif.

O: Une sorte de commando de la couture.

D: Les conseils des jurys sont hyper enrichissants, tout autant que les échanges avec les autres candidats !

O: On a tellement partagé de choses qu’on s’appelle entre nous la team CM 3 (Cousu main 3).

D: Il faut avouer que Cousu main a été ausi un super tremplin pour lancer notre marque au Salon Création et Savoir Faire en novembre dernier ! Les gens sont si sympas avec nous, ça fait toujours super plaisir de discuter avec le public  averti qui nous a suivi dans cette aventure télévisée.

O: Avant, il m’arrivait, quelques fois d’être gentiment arrêté dans la rue après la sortie d’un épisode de « Plus Belle La Vie », ou un « Joséphine Ange Gardien ». Maintenant, quand je vais au Marché St Pierre, j’entends « Bonjour Beau gosse » 😊) Ça me fait beaucoup rire. Et surtout, je suis bien content qu’on ai choisi ce nom là !

cousu main saison 3

Comment vivez-vous le fait que la couture soit essentiellement pratiquée par des femmes ?

O: C’est très étonnant, la plus part des grand couturiers sont des hommes, mais la couture à la maison (le DIY) ce sont les femmes qui s’y collent. C’est bien de bousculer tout ça.

D: Pour moi ça a été facile, j’évolue avec des gens super ouverts d’esprit et je n’ai pas été éduqué autour de stéréotypes sur des trucs réservés aux garçons ou aux filles !

Et que dites-vous aux hommes qui se mettent à la couture ?

O: Voilà ce que je dis aux hommes (trop rares) qui veulent coudre: « J’ai toujours considéré la couture comme des « maths artistiques ». Il faut beaucoup calculer, imaginer dans l’espace avant de se mettre vraiment à piquer. Les hommes sont faits pour coudre ! Allez y. »

D: Quand un couturier homme passe nous saluer sur un salon, on prend un peu de temps pour échanger avec lui sur son parcours et ses motivations ! On les encourage, on les valorise !

O: C’est sensible un BG, vous savez.

Quels sont vos projets, comment imaginez-vous l’évolution des Beaux Gosses ?

O: On s’attendait à une clientèle dans la quarante-cinquantaine, mais elle se révèle finalement plus jeune. Le DIY explose chez les 18-35 ans, on veut continuer à lui  proposer des produits aussi agréable à coudre qu’à porter.

D: On foisonne d’idées…c’est facile, on regarde ce qu’on aimerait se coudre et qu’on ne trouve pas en modèle….du coup on l’invente.

O: Et puis….  il y a un scoop (rire) Big Ben appelle les BG!

D: Oui! Les beaux gosses s’attaquent à un autre gros challenge : avec la version traduite en anglais de nos patrons. Nous avons répondu présents pour le salon majeur Knitting & Stitching show à Londres en octobre. On en attend beaucoup surtout en terme de contact ! C’est une nouvelle page qui va s’écrire…il y a 10 mois on ne savait pas du tout qu’on en serait là.

Comme on dit entre nous… »On n’est pas à l’abri du succès ! » ,alors on bosse d’arrache-pied.

O: Vraiment hâte d’y être. Les anglaises adorent l’accent de David.

// Pour en savoir plus sur les BG :
e-boutique : www.patronslesbg.com/boutique/
facebook : @patronslesbg
Instagram : @patronslesbg

// Crédits photos
Photos de une et dans le corps de l’article : ©Les Beaux Gosses

Bonne chance à nos deux BG (Beaux Gaulois) pour leurs prochaines aventures chez les Grands-Bretons 🙂 ! Et un immense merci à eux d’avoir pris le temps de répondre à mes questions. Vive la couture, vive la couture et vive la couture !!!

Pour suivre toute l'actu couture et recevoir nos nouveaux articles et tutos par email, inscrivez-vous ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.