Entre nous : Bilan 2019 et objectifs pour 2020 sur Louise Magazine

2020, l'année de la couture enfant sur Louise Magazine ?

Le mois de janvier est traditionnellement celui des bonnes résolutions ! C’est donc est l’occasion pour moi de partager le bilan de l’année qui vient de s’écouler et les objectifs pour 2020. Voilà 1 an et demi que Louise magazine existe et c’est une grande fierté de voir où il en est aujourd’hui, grâce à vous qui êtes de plus en plus nombreuses à nous lire et à nous suivre via la newsletter ou les réseaux sociaux.

Je suis touchée et surprise par la grande bienveillance dont vous faites preuve envers le magazine – et envers moi – à une heure où les réseaux sociaux rendent la critique si aisée. Je tenais donc à vous remercier infiniment pour tout l’amour et l’énergie que vous m’insufflez !

C’est donc avec beaucoup de plaisir et d’émotion que je regarde l’année qui s’est écoulée et que je mesure tout le chemin parcouru.

2019, c’est le métier qui rentre 🙂 Mais au fait quel métier ?

As de la couture

2019 a vraiment signé les débuts du mag. Avec toutes les hésitations et les tâtonnements qui vont de pair avec le fait de se lancer seule dans une aventure dont je ne maîtrise pas grand chose si ce n’est le sujet principal  – la couture – et encore… Comme vous, j’apprends et je progresse tous les jours.

Internet est d’ailleurs une source inépuisable d’inspiration et d’information, avec la multiplication des blogs, comptes instagram, chaînes Youtube consacrées à la couture… et tout ça est accessible gratuitement ! J’ai d’ailleurs découvert avec bonheur il y a quelques jours le gang des blogueuses, un collectif initié par Rebecca (la créatrice de Mars’Elle) pour relancer les blogs couture. Je vous invite d’ailleurs à lire les contributions de chacune des membres du gang, c’est super intéressant.

Si la couture est évidemment centrale sur Louise Magazine, j’ai mis du temps à comprendre que mon boulot n’était en réalité pas celui d’une experte en couture (que je ne suis pas…), mais plutôt d’une journaliste (euh que je ne suis pas non plus…work in progress !).

Journaliste en herbe

Apporter du contenu de qualité est clairement la mission première du magazine. Mon objectif est donc de trouver les informations pertinentes et fiables et les utiliser au mieux pour écrire des articles qui soient clairs et accessibles à tous. C’est d’ailleurs ce qui a concentré une grande partie de mes efforts en 2019.

Le magazine compte aujourd’hui près de 150 articles : inspirations, conseils techniques, tutos, interviews,… destinés aussi bien aux débutantes qu’aux couturières chevronnées.

Dans ce travail de rédaction, je ne suis pas seule puisque Perrine me donne un coup de main depuis le milieu d’année. Je fais aussi de plus en plus appel aux personnes qui possèdent une expertise pointue dans un domaine pour participer à l’écriture de certains articles comme ça a été le cas avec Yvonne de Sweet Mercerie pour l’article sur le jersey. Nous préparons un sujet sur les différents entoilages avec l’expertise d’une personne de chez Vlieseline, un article sur les tissus bio ainsi que sur le tencel avec Amandine Cha (un travail de longue haleine, mais qui sera j’espère terminé très bientôt). Ces collaborations permettent d’apporter un contenu instructif et bien plus fiable que si je l’avais écris seule…

Tout ce travail paye puisque la fréquentation du site a été multipliée par 4 en 1 an pour atteindre environ 4000 visiteurs / jour fin 2019.

Statistiques de fréquentation de Louise Magazine en 2019
Statistiques de fréquentation journalière de Louise Magazine du 1er janvier au 31 décembre 2019 (source des données : Google Analytics)

Evidemment, il y a encore beaucoup à faire. Certains sujets sont notamment insuffisamment traités sur le magazine : les vêtements bébé et enfant (un sujet qui me tient particulièrement à cœur), la couture d’accessoires (sacs, pochettes, accessoires déco, etc.), les focus sur des points techniques,… Je me rends compte également que je n’ai jamais écris d’article sur l’accessoire indispensable de la couturière : la machine à coudre ! Je compte donc y remédier très vite.

Influenceuse ?

Un autre facteur témoigne de la progression du magazine : les marques et enseignes du monde de la couture sont désormais nombreuses à nous solliciter. C’est évidemment positif mais c’est aussi très complexe à gérer ! Parce que cela exige de concilier deux objectifs :

  • Rester fidèle à notre ligne éditoriale, garantir notre liberté d’action et notre indépendance vis-à-vis des marques,
  • Monétiser le magazine : je ne parle pas de lever des millions, mais je pars du principe que tout travail mérite salaire et que le magazine ne peut pas continuer à exister longtemps sans une source de revenus…

Si ces deux points sont difficiles à concilier, c’est qu’il y a une réalité : les petites marques et créatrices que nous avons envie de soutenir n’ont bien souvent pas le budget pour rémunérer des blogueuses ou des créateurs de contenu. Ce qui veut dire accepter de travailler pour des grosses enseignes qui, elles, ont les moyens de financer de la publicité ou des articles sponsorisés. Et encore, elles sont souvent peu enclines à payer pour du contenu… Et je me vois mal prôner une couture responsable et durable tout en travaillant à remplir le magazine de bandeaux publicitaires et d’articles chantant les louanges de produits qui ne nous convainquent pas…

Malgré tout, les choses progressent sur ce plan, et nous avons réalisé nos premiers partenariats avec des marques dont les valeurs sont cohérentes avec celles du magazine. Vous avez peut-être vu en fin d’année un article sponsorisé pour Makerist, qui nous a permis de découvrir de chouettes créatrices et de mettre en avant nos patrons préférés sur la plateforme. Nous avons également des partenariats prévus pour 2020 qui prendront des formes diverses, je vous en parlerai prochainement.

Experte en Google

Une autre chose importante que j’ai apprise cette année, c’est mieux vous connaître et cerner vos attentes. A la fois à travers les divers échanges (mails, commentaires, …) que j’ai avec vous, mais aussi grâce à Google ! Et oui, sachez que le géant américain apporte une multitude d’informations aux propriétaires de sites Internet, par exemple :

  • le nombre de visiteurs sur le site chaque jour, avec la proportion de gens qui sont déjà venus précédemment et ceux qui sont au contraire de « nouveaux visiteurs »,
  • la façon dont les lecteurs sont arrivés sur le site : par un lien sur un autre site, en tapant une requête sur le moteur de recherche sur Google (et dans ce cas, il nous précise également quelle a été la requête tapée par l’utilisateur), par Pinterest, Instagram, Facebook, etc.
  • les pages que vous avez visitées et les articles que vous avez lu, le temps que vous avez passé sur le site, comment vous avez navigué d’une page à l’autre,
  • l’appareil que vous avez utilisé pour naviguer sur le site : téléphone portable, tablette, pc…
  • votre tranche d’âge, vos centres d’intérêts, votre pays / ville, …
  • etc.
Statistiques âge et sexe des lecteurs de Louise Magazine en 2019
Exemple de statistiques fournies par Google Analytics : âge et sexe des lecteurs de Louise Magazine en 2019

C’est effrayant de découvrir tout ce que Google connaît sur chacun d’entre nous… Mais je dois avouer que c’est une source d’information précieuse pour le magazine. Je peux par exemple vous dire que les 5 articles qui ont été le plus lu en 2019 sont :

1°) Coudre votre premier vêtement : 10 patrons pour les débutant(e)s

2°) 10 patrons gratuits pour coudre un t-shirt

3°) Tuto : Paulette la trousse de toilette

4°) Tablier japonais : l’accessoire trendy que vous n’allez plus quitter

5°) 8 patrons et tutos pour coudre un sac de voyage

Intéressant non ? Autre exemple d’information intéressante fournie par Google : vous êtes 2 fois plus nombreux à consulter Louise Magazine depuis votre téléphone portable que depuis votre ordinateur. Dans l’état actuel des choses, le magazine est conçu avant tout pour les PC et son design est responsive, c’est-à-dire qu’il est compatible avec les mobiles. Mais nous devons aller encore plus loin, et repenser le site en priorité pour un usage sur téléphone portable, tout en restant évidemment compatible avec les autres appareil, que ce soit les PC ou les tablettes.

Statistiques appareils utilisés pour consulter Louise Magazine en 2019
Statistiques des appareils utilisés pour consulter Louise Magazine du 1er janvier au 31 décembre 2019

Toutes ces statistiques fournies (à vos dépends, j’en conviens…) par Google me servent au quotidien pour mieux cerner le lectorat de LOUISE, mais aussi comprendre comment vous naviguez sur le site et envisager des pistes d’amélioration.

Community manager

Soyons clair : les réseaux sociaux ne sont pas mon point fort !

Instagram est un réseau sur lequel je ne me sens pas encore très à l’aise, mais j’y prends mes marques petit à petit. Nous sommes passés de 2000 abonnés début 2019 à 8500 abonnés fin décembre. Ce n’est pas si mal ! La barre fatidique des 10 000 abonnés se rapproche à grands pas 🙂

Sur facebook, je me contente aujourd’hui de relayer les articles du magazine, ce qui se traduit d’ailleurs par des résultats assez modestes… Il faudrait faire plus, mais c’est aussi très chronophage.

En revanche, je crois beaucoup en Pinterest. C’est un réseau que j’aime particulièrement et qui correspond pleinement à l’activité du magazine puisqu’il permet de regrouper des inspirations. Pinterest apporte beaucoup de trafic sur notre site, en particulier grâce aux tutos. Notre compte Pinterest attire 1 million de visiteurs mensuels et compte 13 000 abonnés. Il pourrait en compter bien plus car nous sommes loin d’exploiter tout son potentiel !

En résumé… fin 2019 :

  • je ne sais toujours pas quoi répondre quand on me demande quel est mon métier. Et mes enfants sont bien embêtés quand il doivent remplir la case « profession de vos parents »…
  • je travaille sans vraiment gagner ma vie, mais je fais ce qui me plaît et ça, il parait que ça n’a pas de prix 🙂
  • je ne suis pas (ou peu) embêtée par les grèves, parce que je travaille essentiellement de chez moi, et ça non plus, ça n’a pas de prix !
  • le magazine prend ses marques et a commencé à trouver son lectorat au sein de la communauté couture. Il reste évidemment beaucoup à faire, heureusement d’ailleurs, car je ne me lasse pas d’y travailler.
  • merci merci et encore merci, parce que Louise ne serait rien sans ses louisettes !
  • RDV en 2020 (ah oui, on y est déjà… serais-je déjà en retard ?!)

Les défis à relever en 2020

Mais assez parlé de 2019, pensons maintenant à toutes les belles choses à venir sur le mag en 2020 !

Sur le fond / le contenu

Les objectifs pour les mois à venir :

  • Poursuivre le travail de rédaction d’articles dans les différentes rubriques du magazine en concentrant les efforts sur les thématiques qui sont aujourd’hui insuffisamment traitées sur le magazine.
    • La couture enfant aura une place plus importante, d’où la photo en une de l’article, clin d’œil à mon aventure précédente de créatrice de vêtements enfants. Souvenirs, souvenirs…
    • Les accessoires que vous nombreuses à plébisciter et qui sont bien souvent la porte d’entrée vers la couture pour les débutantes.
    • Des articles spécialement pensés pour les débutants, pour les aider à faire leurs premiers pas en couture,
    • Le matériel et les outils de la couturière, avec un focus particulier sur la machine à coudre
    • Je continuerai également l’exploration passionnante des matières et tissus, un sujet primordial qui me tient particulièrement à cœur et qui dépasse largement le spectre de la couture.
  • Proposer de nouveaux formats :
    • Nous sommes en train de créer un carnet d’adresses partenaires pour présenter des marques et enseignes que nous aimons particulièrement,
    • Je travaille depuis plusieurs semaines sur l’élaboration d’une grande bibliothèque de tutos et patrons gratuits, pour vous permettre de trouver facilement et rapidement des idées coutures simples. Internet regorge de ressources mises à disposition librement, autant vous en faire profiter !
    • J’aimerais proposer des interviews sous forme de podcasts, un format que j’apprécie particulièrement mais que je ne maîtrise pas vraiment. Cela fait partie des idées à explorer.
    • Beaucoup d’entre vous nous ont demandé un magazine au format papier. Je comprends parfaitement cette attente, j’aime l’idée de m’installer dans un fauteuil, ou dans le train et feuilleter un magazine papier ! L’idée est tentante mais cela représente un investissement et des ressources que nous n’avons pas pour le moment. Dans tous les cas, le numérique restera le format principal car il offre une souplesse que n’a pas le format papier, avec la possibilité de faire des liens entre les articles ou vers d’autres sites. Cela mérite donc réflexion ! To be continued…

Sur la forme

Les objectifs de 2020 sont :

  • Réorganiser les rubriques et la navigation sur le site pour que vous puissiez plus facilement trouver les informations et articles qui vous intéressent,
  • Repenser le format des articles et des pages du site pour les mobiles,
  • Intégrer les nouveaux formats (carnet d’adresses, bibliothèque, etc.) sur le magazine.

Tout cela nécessite de modifier en profondeur le site. Certain(e)s ont peut être constaté que j’avais mis le site en maintenance quelques jours dans l’idée d’opérer toutes ses transformations tranquillement. Mais face aux nombreux messages et demandes reçues par mail, j’ai finalement décidé de changer mon fusil d’épaule et de faire les modifications sur le site tout en vous laissant l’accès aux articles pour que ce soit le moins gênant possible pour vous.

Sachant que que je joue les apprentis-webmasters et que je fais toutes ces modifications moi-même, la probabilité pour qu’il y ait des bugs voire que le site tombe en carafe à un moment ou à un autre est non négligeable ! Je fais donc appel à votre patience et votre compréhension…  🙂

Un modèle à inventer

Je termine par le point le plus rébarbatif mais néanmoins indispensable… Je l’ai évoqué dans le bilan de 2019 et dans un article précédent, le modèle économique du magazine reste à imaginer. Les partenariats se développent, mais encore faut-il que ce ne soit pas au détriment de la liberté éditoriale.

Je pense que l’année 2020 sera déterminante sur ce point. Les prochains mois permettront de savoir s’il est possible de nous appuyer entièrement sur des revenus publicitaires et/ou sponsorisés par les marques sans compromettre les valeurs que nous portons et sans impacter la ligne éditoriale du magazine. Sinon, il nous faudra envisager un autre modèle, par exemple sous forme d’abonnement payant. C’est une solution que je n’étais pas prête à imaginer il y a quelques semaines de cela, mais que je considère de plus en plus sérieusement…

Bref, de nombreux défis sont à relever pour cette année 2020. La tâche est grande mais notre motivation l’est aussi ! Je crois en ce magazine et encore plus aux Louisettes. Continuez à commenter, nous écrire, donner votre avis, vos idées. C’est ce qui nous nourrit et nous aide à avancer.

Je vous souhaite une très belle année 2020, lumineuse, positive, pleine de créativité, de jolies cousettes et de bonheur partagé avec vos proches ❤

35 Commentaires

  • Je lis votre magazine depuis quelques mois parce que je me suis remise à la couture après un break de..40 ans ! Pourquoi ? Parce que je ne trouve plus de vêtements qui me plaisent en magasin. Le 48 ne se fait pas justement dans ceux qui me plaisent et ce n’est pas parce que j’ai 72 ans que je dois m’habiller comme une mémé ! Car c’est dans cette gamme que je trouve ma taille.
    Merci pour vos projets pour 2020 très intéssants. Pour les tissus, des questions me viennent à l’esprit. Pourquoi les beaux imprimés sont souvent en polyester (que je ne supporte pas). Quels sont les plus bios ? Dans le sens respectueux de l’environnement. Comment les réutiliser plutôt que les jeter.
    Pour les enfants, dommage, cà ne me concerne plus. Mais j’ai cherché des vêtements pour enfant en surpoids . Je n’ai rien trouvé. Les patrons ne sont pas adaptés et pourtant il semble que l’obésité enfantine soit en progression.
    Une dernière chose et puis j’arrête. Autrefois je faisais mes vêtements sans même les essayer. Cà allait toujours pile-poil. Aujourd’hui, j’essaye et c’est toujours trop grand alors que je prends bien mes mesures. A tel point que j’ai cherché (et pas trouvé) comment faire mes propres patrons.
    J’arrête là. Mais je ne pensais pas que me remettre à la couture était si compliqué mais j’aime cà

    • Bonjour Gisèle,
      Bravo de concevoir vous-même votre garde-robe, c’est très ambitieux. Je vous rejoins sur le fait que la couture est exigeante et qu’il n’est pas facile de trouver des modèles qui nous vont du premier coup, il faut bien souvent y apporter des adaptations pour coller au mieux à notre morphologie. Mais une fois que c’est fait, quelle joie d’avoir un vêtement qui nous va !
      Pour les imprimés, vous n’êtes pas obligée d’aller vers du polyester, il y a énormément de viscoses avec de jolis motifs. Ce n’est toujours pas bio mais il me semble que c’est tout de même moins nocif que le polyester.. En bio, malheureusement c’est compliqué, parce qu’il n’y a aujourd’hui pas de tissu qui possède la même fluidité qu’une viscose (ou qu’un polyester) et qui soit bio. Il y a éventuellement le crêpe de coton, mais ce n’est pas tout à fait pareil et il y a très peu de choix, et cela reste souvent de l’uni.
      En ce qui concerne la couture enfant, nous souhaitons simplement en parler un peu plus que l’année dernière, mais nous continuerons évidemment à traiter aussi beaucoup de sujets sur la couture femme.
      Encore merci de vos réflexions Gisèle et belle journée à vous,

  • Mon commentaire ne sera que répétition, à la différence prés que je vous lis depuis la Norvège. J’apprécie beaucoup votre magazine, il est bien écrit ce qui en fait un régal à lire. On sent que vous y mettez vraiment du votre, ce qui donne au magazine un côté très personnel. Je suis toujours heureuse lorsque je vois un message provenant de vous dans ma boîte aux lettres électronique. Je pense que 2020 sera une belle année. Merci pour la qualité du site.
    DiDi

    • Bonjour Didi,
      Bienvenue depuis la Norvège !! Quel plaisir de voir que vous nous suivez de là bas 🙂 Un immense merci de votre commentaire qui me touche beaucoup. On espère continuer à être à la hauteur de votre confiance et de vos attentes. Très belle journée à vous !

  • Je pense que le point de Christelle est un très bon point : en passant sur un système d’abonnement, il y a un risque que les abonnés ait des exigences particulières… maintenant peut être que les lecteurs / lectrices ont déjà ces mêmes exigences 🙂
    Peut-être une solution avec certains articles en accès libre et d’autres en accès « réservé aux abonnés » pour donner envie aux non abonnés ? Bon courage pour toutes ces réflexions en tout cas !!

    • Bonjour Emilie,
      Merci pour vos réflexions très justes ! Vous avez raison, l’abonnement nécessite que les lectrices (et lecteurs :-)) aient les mêmes attentes, ce qui n’est pas évident… C’est pour cela que nous ne souhaitons pas précipiter les choses et prendre le temps de la réflexion avec vous, continuer à explorer les différentes options et les contraintes qui vont avec, avant de prendre une décision. Encore merci !

  • Bonjour,
    Bravo et merci pour Louise Magazine. Je vous lis depuis, je pense, le début de l’aventure. J’attends chaque parution avec beaucoup d’impatience et je trouve tous les articles très fouillés, très complets, très intéressants. Ne changez rien ! J’y ai trouvé mon patron idéal de parka (avec en prime des adresses de tissu que je connaissais pas), de combinaison, de trousse. J’ai même suivi les cours d’Artesane en dessin de silhouette et me suis (beaucoup) amusée sur MyBodyModel suite à votre article.
    Au vu de la qualité des publications, de la ligne éditoriale, je trouverais parfaitement normal que l’abonnement soit payant et j’y souscrirai, bien évidemment.
    Belle année 2020 à vous !

    • Bonjour Aude,
      Quel plaisir de lire votre commentaire, merci, ça me touche beaucoup !!! Merci de votre fidélité depuis le début, et de votre soutien ♥

  • Bonjour Julie
    Comme beaucoup d’entre nous je lis avec beaucoup de plaisir votre magazine qui est très complet et passionnant. Nous payons pour des revues papier bourrées de pub, lors il ne paraît pas incorrect de remunerer Votre travail. Garder votre libre arbitre et nous vous suivrons dans votre démarche d’abonnement qui semble légitime . Bonne année 2020
    Valérie

    • Bonjour Valérie,
      Un grand merci à vous pour votre soutien. C’est vrai que certains magazines papiers sont aujourd’hui remplis de publicité, et c’est à l’opposé de ce que nous souhaitons ici, d’où la réflexion que nous menons. Merci de vos encouragements !

  • Merci Julie pour tous ces super articles
    Pourquoi pas un abonnement mensuel ou annuel car effectivement toute peine mérite salaire !
    Que de beaux articles en perspective pour 2020

    • Bonjour,

      Un grand merci pour votre magazine. Entièrement d’accord pour participer financièrement compte tenu de la qualité. C’est rare de pouvoir maintenant avoir des journaux, des magazines indépendants.
      Alors OUI, il faut trouver un moyen, sous quelque forme – abonnement mensuel, annuel, un financement participatif comme le propose Ivane.
      Tous mes encouragements
      Lylie

      • Bonjour Lylie,
        Un grand merci pour vos encouragements, et je suis très touchée de voir vos réactions positives vis-à-vis de l’idée d’un abonnement ou d’une participation payante à notre magazine. C’est une belle récompense pour nous de savoir que nos lectrices nous soutiennent !

  • Bonsoir Julie,

    Merci pour cet article qui m’a passionné et qui pose les bonnes questions sur la « gratuité » d’internet.
    Je suis prête à participer financièrement à votre concept si en échange vous gardez votre indépendance. Je suis avec intérêt des blogs de couture mais depuis quelques temps, je me rends compte que je dois lire entre les lignes pour ne pas être déçue par l’achat d’un magasine couture (souvent onéreux) dont la traduction ou le tableau des tailles sont imprécis ou passer des heures à chercher un tissu recommandé qui est hors de prix ou plus disponible…
    Je suis certaine que cette année 2020, vous apportera la solution et je formule des voeux dans ce sens.
    Bonne Année à Louise Magasine et à vous Julie.

    Françoise

    • Bonjour Françoise,
      Merci beaucoup d’avoir lu avec attention cet article qui pose effectivement la question du « prix » à payer en échange d’un contenu gratuit… Je suis d’accord avec vous sur certains blogs qui perdent parfois de leur fraîcheur sous l’influence des cadeaux et autres offres que leur font les marques. Je trouve comme vous qu’il est parfois difficile d’avoir un avis franc et détaillé sur un patron ou un tissu. Ça fait partie des choses que j’aimerais creuser ici, mais il faudrait pour cela pouvoir aussi élargir l’équipe pour prendre le temps de tester en détail un patron, et en faire un retour détaillé.
      En tous cas, merci pour vos réflexions qui vont alimenter les miennes dans les prochaines semaines et mois ! Belle journée à vous Françoise.

  • Bonjour,
    Je rejoins les avis précédents et suis partante pour un abonnement annuel en échange de la qualité et l’originalité des articles et de l’absence de publicité !

    Avez-vous aussi pensé à un financement participatif via une plateforme où vous inviteriez les lecteurs à soutenir vos projets… nombreux semblent prêt.e.s à le faire ! Cela peut être une solution complémentaire.

    Bonne année 2020, donc !

    • Bonjour Ivane,
      Merci de votre commentaire très pertinent ! L’idée d’un financement participatif est à creuser, ça peut effectivement être une très bonne solution complémentaire. A intégrer dans notre réflexion… Merci beaucoup à vous !

  • Bonjour,

    Depuis votre existence, chaque article a été source d’un grand moment de plaisir. Je suis bien consciente de la somme de travail conséquente à laquelle ils correspondent et suis tout à fait d’accord pour régler un abonnement pour continuer à les recevoir.
    Un grand merci, donc, et je vous souhaite de continuer l’aventure de manière toujours aussi dynamique !

    A bientôt.

    • Bonjour Anne,
      Un grand merci de voter gentil commentaire. Il y a effectivement beaucoup de travail dans l’écriture d’un article, mais aussi beaucoup de plaisir, il faut bien l’avouer 😉
      Merci de votre retour sur l’idée de l’abonnement, à méditer de notre côté, mais c’est rassurant de voir que vous êtes prête à nous suivre sur cette voie. Belle journée à vous.

  • Bonjour Julie

    Tout d’abord bravo pour ce magazine que je prends bcp de plaisir à lire
    Je suis du même avis que Christelle quant au choix du modèle économique. Je suis prête à payer pour lire du contenu pour plusieurs raisons. D’abord parce que je considère que tout travail mérite salaire et que je trouverais normal que vous puissiez en vivre. Ensuite aussi parce que la pub, j’en ai un peu marre (et pourtant c’est mon gagne pain puisque je vends de l’espace publicitaire depuis 25 ans !)
    Ces objectifs 2020 me plaisent bien, vivement les prochains articles
    A bientôt
    Pascale

    • Bonjour Pascale,
      Merci de votre franchise, c’est d’autant plus courageux si vous êtes dans le domaine de la publicité 😉
      Ravie que nos objectifs soient alignés avec vos attentes vis-à-vis du magazine. C’est bon signe pour la suite ! Encore merci à vous.

  • Bonne année
    Je ne lis pas vos articles depuis très longtemps mais je les aime bien.
    Je moi aussi prête à payer un petite abonnement si cela vous permet de garder votre libre arbitre.
    Bonne continuation

    • Bonjour,
      Merci beaucoup, ravie que nos articles vous plaisent ! Nous allons tout faire pour continuer à être à la hauteur de votre confiance. Belle journée à vous,

  • Votre magazine est très intéressant et j’attends avec impatience votre newsletters..
    Je pense comme Christelle que payer un abonnement..petit.. peut vous permettre de garder votre indépendance..
    Merci pour votre site,merci pour votre magazine ..
    Et bonne année!
    Chantal

    • Merci Chantal pour vos encouragements, évidemment si abonnement il y a, ce sera à petit prix pour que cela reste accessible à tous ceux qui le souhaitent. Merci infiniment de votre retour et belle journée à vous.

  • Bonjour. J’ai lu avec intérêt votre bilan et vos projets.

    J’attends vos articles avec impatience, ils sont fouillés, sérieux et riches en informations.
    Je suis moi aussi prête à m’abonner pour continuer à vous lire.
    En tout cas, très bonne année à vous et à toutes les lectrices

    • Bonjour Françoise,
      Merci beaucoup d’avoir lu jusqu’au bout ce long article, et je suis ravie que le contenu du magazine soit à la hauteur de vos attentes, au point d’être prête à payer un abonnement. Votre retour est précieux pour nous ! Merci encore.

  • Il n’y a pas si longtemps que je vous lis, mais je trouve votre travail d’une grande qualité; Le problème des partenariats , c’est qu’il faut garder son libre arbitre pouvoir dire par exemple qu’un patron ne convient pas si on a pas la taille marquée ou plutôt si comme moi le différentiel entre taille et hanches est faible ce qui est souvent le cas des patrons deer and doe, et ne met pas du tout la qualité de leur travail en doute.
    Il faut pouvoir dire qu’un tissus bouloche ou se déforme. Bref, j’aime le parler vrai, le parler franc !
    aussi, je suis tout à fait volontaire pour payer un abonnement pour vous permettre de rester droites dans vos bottes !

    • Bonjour Isabelle,
      Merci pour votre retour, je suis entièrement d’accord avec vous sur la difficulté de garder un libre arbitre dans des opérations de partenariat, sans forcément remettre en cause la qualité du travail accompli par la marque, comme vous le soulignez très justement. Et c’est effectivement ce qui m’amène à réfléchir à la solution de l’abonnement qui permettrait de conserver toute la liberté et l’indépendance à laquelle nous tenons pour le magazine. Merci encore pour vos encouragements !

  • C’est toujours un plaisir de vous lire. Merci de nous proposer ce format de contenus. Bon vent à Louise Magazine pour 2020!

  • Merci pour toutes vos explications, votre questionnement.
    Personnellement je pense que je préférerais payer un abonnement plutôt que de subir des publicités.
    Je suis vraiment à la recherche d’un magazine qui me donne des informations sur la sortie de patrons, sur les tissus, m’apprend des choses sur les tissus… et Louise me comble. De plus votre site est très joli.
    Je pourrais aller par exemple jusqu’à 20-30 euros pour l’année. ( c’est ce que je donne pour une adhésion à une association) Mais si cette formule est choisie cela impliquerait pour vous des publications régulières car les gens en veulent pour leur argent.

    Cordialement.

    • Un grand merci Christelle pour votre commentaire et votre retour sur le choix du modèle économique. C’est précieux de savoir que l’on peut compter sur nos lectrices et que vous valorisez le contenu proposé sur le magazine. Evidemment, si nous mettons en place ce système d’abonnement, ce sera avec un effort particulier de notre part pour publier de manière très régulière. Et proposer, comme je l’évoquais dans l’article, d’autres formats de contenu, comme la bibliothèque de patrons gratuits, le carnet d’adresses, etc.
      Encore merci d’avoir pris le temps de donner votre avis,
      Très belle journée à vous
      Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.