Louise Magazine couture

LOUISE magazine, c'est quoi ?

Un magazine web 100% couture, créatif, contemporain et inspirant. Vous y trouverez :

L'équipe de rédaction

Portrait Julie Maurel - CEO Louise Magazine

Julie

Fondatrice de LOUISE magazine

Hello, moi c’est Julie ! J’ai créé LOUISE magazine en 2018. 

Louise, avant d’être un magazine, c’était surtout le prénom de ma grand-mère qui m’a transmis sa passion pour la couture. 

Avant de créer le magazine, j’ai eu une première vie d’ingénieur. Ma spécialité ? L’eau. Et plus particulièrement l’étude des crues et des inondations. Je vous laisse imaginer la réaction de ma famille quand je leur ai dis que j’arrêtais tout pour me lancer dans la couture !

Et puis tant qu’à changer de vie, j’ai aussi quitté mon appartement en ville pour emménager dans une charmante maison en bord de Seine. Un mois plus tard, on avait les pieds dans l’eau. Depuis, bizarrement, mes proches trouvent que j’ai bien fait de changer de métier…

Et c’est vrai que j’ai bien fait ! Depuis 2 ans, je prends plaisir à partager ma passion et mes inspirations sur ce magazine.

Perrine

Perrine

Auguste et Septembre

Bonjour, je suis Perrine alias Auguste et Septembre (un clin d’œil aux mois de naissance de mes garçons).

Depuis que j’ai reçu ma machine pour mes 30 ans, la couture ne m’a pas quittée. Si plus jeune cette envie de coudre était déjà là (avec des expérimentations plus ou moins concluantes), le fait d’être tombée dans la marmite au moment où les premières marques de patrons indépendants pour femme faisaient leur apparition, n’a fait qu’entretenir mon envie d’apprendre et de progresser.

Par rapport à mes débuts, je couds différemment aujourd’hui. Je me sens plus pointue, plus raisonnable, plus exigeante mais toujours sensible au coup de cœur impromptu et profondément passionnée. Je couds parce que j’ai envie d’apprendre, je partage parce que j’aime l’échange et l’émulation… Et vous, pourquoi cousez-vous ? 

Audrey

Audrey

Un Matin en Ville

Hello, je suis Audrey, alias Un Matin en Ville !

Je suis une contemplative née, plus à l’aise à la nature qu’à la ville. Je suis pourtant une citadine pour le moment, évoluant dans l’univers de l’ameublement/décoration le jour, et celui de la couture la nuit.

J’ai acheté ma première machine à coudre il y a 4 ans, dans l’optique d’apprendre à coudre mes ourlets, et de créer un peu de déco pour mon appart’. Finalement, je déteste faire les ourlets, je n’ai jamais cousu de déco, mais j’ai commencé à coudre mes propres vêtements!

Impossible maintenant de revenir en arrière, je suis une accro.

Parfois je prends le large en m’essayant au dessin, au tricot, à la broderie au tissage…et je partage tout ça sur mon blog!

Hâte de vous retrouver sur Louise magazine !

Esther-Guylaine

Esther-Guylaine

Astree

Bonjour, je suis Esther-Guylaine. Je couds depuis des années pour ma famille et moi. Histoire familiale, plaisir personnel un peu envahissant !

J’aime découvrir toutes sortes de techniques, broderie, bijouterie, cartonnage, dessin ; mes mains sont rarement au repos ! Ce j’aime le plus dans la couture, outre le plaisir de mener à terme un projet, d’apprendre de nouvelles techniques et de porter mes cousettes, c’est la notion de partage et de transmission. Ce que je dois à ma grand-mère couturière, ce que je transmets modestement à mes élèves du club DIY de mon collège ; ce que j’admire chez les autres couturières, ce que nous mettons en commun, style ou savoir-faire.

Aussi loin que je me souvienne, la mode et l’écrit (lire, et écrire) ont toujours été mes deux pôles d’intérêt : je suis ravie de lier les deux en rejoignant la rédaction de Louise Magazine !

Cathy

Cathy

My name is Georges

Hello ! Je m’appelle Cathy, j’ai 30 ans, j’habite à Dijon, je suis journaliste. J’ai appris à coudre il y a dix ans avec ma maman puis en prenant des cours un peu particuliers. 

Mes jeudi soirs sentaient la tisane au citron, la teinture tirant sur le violet et les biscuits secs. Dans la salle de la MJC de mon village, entourée de vieilles dames très patientes, j’ai appris à dompter machine à coudre, surjeteuse, patron, marge de couture et découd-vite. 

Depuis, la couture rythme ma vie et remplit mon armoire. J’ai cessé d’acheter des vêtements dans le commerce, je les confectionne moi-même. Ma plus grande fierté de couturière ? Ma robe de mariée.

Depuis 2014, je partage mes créations cousues ou tricotées sur mon blog, My Name Is Georges.

Valérie

Valérie

Olympe de Courges

Bonjour, je m’appelle Valérie et je suis prisonnière d’une relation fusionnelle avec ma machine à coudre depuis plus de 10 ans désormais.

Elle m’a rencontrée quand j’ai commencé à suivre des cours de couture. Je pensais qu’Elle ne serait qu’un appareil, comme le batteur électrique. Quelle naïve petite personne j’étais alors…

Depuis que nous vivons ensemble, j’achète des tissus sans pouvoir me contrôler. Je guette la sortie des nouveaux patrons comme d ‘autres attendent un nouveau Star Wars. Je psychote sur les défauts des vêtements du commerce portés par des gens que je croise dans la rue. Je renonce parfois à ma vie sociale et familiale pour passer du temps avec Elle. Le pire ? Je ne veux pas qu’on m’aide à mettre fin à cette relation passionnelle.

Parfois je montre ce que nous faisons ensemble elle et moi sur Instagram. J’ ai un pseudo parce que je ne veux pas qu’elle le découvre… Je suis @olympedecourge. Mais chut !